Présent à Angers, Bernard Joannin a apprécié la force de caractère affichée par son équipe, parfois en difficulté mais toujours dans la combativité, samedi soir. Le président de l’Amiens SC se veut confiant à neuf journées du terme de la saison. Entretien. 

Bernard Joannin, la bonne période actuelle et ce match nul face à Angers doivent vous faire plaisir ?

Vous savez combien je suis très attaché à ce que chacun joue les uns pour les autres. En défense, je pense à Jordan Lefort et Erik Pieters, ils ont fait un match d’une grande bravoure. J’en ressors deux mais il y a toute l’équipe qui s’est battue. Je suis très content, c’est un peu une revanche. On a fait 0-0 chez nous contre Angers, on devait gagner. En toute objectivité, ça n’aurait pas été un scandale si Angers gagnait mais on leur a rendu la monnaie de leur pièce.

Il se passe quelque chose depuis un mois et demi…

Vous voyez qu’on peut faire de très bons mercatos même à 12000 kms (rires). Je pense qu’on a fait un très bon mercato et que l’arrivée de Pieters et Guirassy ont équilibré l’équipe. Il y a des joueurs qui reviennent bien. Prince Gouano revient bien malgré un début de saison difficile, Jordan Lefort fait une fin de saison exceptionnelle. On a une équipe maintenant, une équipe qui se trouve, solidaire.

Ça avait eu du mal à prendre…

Comme je vous l’ai dit en début de saison, il y avait la barrière de la langue qui a fait que les consignes n’ont pas été comprises au début. Il y a l’acclimatation. Comme tous les ans, on termine mieux qu’on ne commence parce que les moyens du clubs, vous les connaissez, ne permettent pas d’aller sur des marchés où tout le monde voit les joueurs et où les joueurs sont plus chers. On va donc sur des marchés un peu exotiques où il y a la barrière de la langue, où des joueurs changent de continent, se mettent au diapason d’Amiens.

Le maintien est en bonne voie ?

Je ne sais pas. Il nous reste neuf finales, on va les jouer comme ça. Je ne suis pas attaché au nombre de points mais plutôt à la forme du jeu. On va jouer les matches les uns après les autres avec beaucoup d’envie, beaucoup de combativité et on verra.

Avec cet état d’esprit, Amiens peut aborder la fin de saison avec confiance…

On a confiance en nous, on a cette combativité mais le football est tellement bizarre. Regardez Guingamp qui est une belle équipe qui joue bien, elle a été dernière jusqu’à aujourd’hui. Il faut être méfiant, il faut jouer avec vigueur et combativité et on verra.

Propos recueillis par notre envoyé spécial Romain PECHON à Angers

1 COMMENTAIRE

  1. Amiens quand tu joues l’offensive, tu es dangereux, et tu gagnes. Quand tu joues la défensives, tu as peur, et tu donnes confiance à ton adversaire, et tu perds.
    Joue la gagne et tu resteras en ligue 1.
    Allez Amiens ⚽

Laisser un commentaire