Bernard Joannin Amiens sc

EXCLU LE 11 – Alors que le marché des transferts a fermé ses portes en Angleterre, Bernard Joannin a accepté de faire le point sur la situation des joueurs de l’Amiens SC convoités outre-Manche et a confirmé le retour prochain de Gaël Kakuta. Entretien.

Un mois après sa signature à Amiens, Emil Krafth a rejoint Newcastle. Pourquoi ce transfert ?

J’avais pris un engagement avec Emil Krafth. Il avait accepté de signer à Amiens tout en sachant que s’il y avait une proposition qui était intéressante pour lui, je le laisserais partir si et seulement si le club y trouvait son compte. C’était le cas avec l’offre formulée par Newcastle (ndlr : de 6 millions d’euros) et tout s’est réglé entre gentlemen. Tout le monde a tenu sa parole, à commencer par Emil qui a signé un contrat sans avoir la certitude qu’il aurait une proposition pour partir. Maintenant, quand on a eu la proposition de Newcastle, on se devait de respecter notre parole. C’est aussi une bonne opération financière qui va nous permettre de poursuivre le projet de développement du club. Pour y parvenir, on est parfois obligé de vendre certains joueurs.

Moussa Konaté et Saman Ghoddos intéressent également des clubs anglais. Vont-ils rester à Amiens ?

En ce qui concerne Saman Ghoddos, il va rester à Amiens. Pour Moussa Konaté, il est de retour à Amiens depuis hier (mercredi), il ne partira pas en Angleterre et il a même repris l’entraînement. Avec Moussa, on a toujours tenu un discours de vérité avec lui. On a toujours souhaité qu’il reste au club, qu’il grandisse avec nous, mais on ne le bloquera pas si une offre intéressante, qui le fait grandir, est sur la table. Pour l’instant, Moussa est à Amiens, il est heureux d’être là. Il faut là encore que les trois parties trouvent leur compte pour envisager un départ de Moussa d’ici la fin du mercato.

On entend également parler d’intérêts marqués pour Prince Gouano, Bakaye Dibassy et Eddy Gnahoré. Confirmez-vous des approches ?

Je ne peux pas évoquer toutes les offres que je reçois pour mes joueurs, sinon les supporters n’en dormiraient pas de la nuit ! Tous nos joueurs sont suivis par d’autres clubs mais ils savent ce qu’ils ont à Amiens, où il règne une ambiance particulière. Maintenant, si la proposition est très intéressante et marque une évolution forte dans la carrière du joueur, je ne peux pas aller à l’encontre de celle-ci. Je suis là pour, à la fois faire progresser le club, mais également mes joueurs. On l’a fait dans le passé pour Aboubakar Kamara, on le fait aujourd’hui pour Emil Krafth et on le fera encore dans le futur pour d’autres joueurs. C’est notre philosophie.

Ce sont les raisons qui ont poussé Gaël Kakuta à revenir à Amiens ? 

Il s’est beaucoup plu ici. Il a toujours senti qu’il avait la totale confiance des dirigeants et du coach. Mais il est parti tenter une aventure en Espagne et les choses ne se sont pas passées comme il le désirait. Il a vraiment envie de revenir à Amiens mais il reste des détails à voir avec le Rayo Vallecano. En ce qui concerne Gaël, tout est ficelé, il a même passé sa visite médicale hier (mercredi). Cela devrait se faire dans les prochaines heures. Maintenant, prudence dans ce dossier.

Comprenez-vous que le mercato estival suscite un peu de crispation chez les supporters, ces derniers ayant le sentiment que l’équipe s’affaiblit pour le moment ?

L’inquiétude des supporters, je veux bien la comprendre, je ne suis pas insensible à cela. J’aurais préféré garder Emil (Krafth) mais j’ai expliqué pourquoi ce n’était pas possible. Dans le monde du football, à partir du moment où vous avez un joueur à qui on propose un salaire trois fois supérieur à celui qu’il peut avoir à Amiens, c’est un peu compliqué de le retenir. Cela fait partie du jeu et il faut l’accepter. Et puis des bons joueurs il y en a partout. C’est à notre cellule de recrutement, pilotée par John Williams, de réagir après des départs. En l’occurrence, on a toujours deux ou trois joueurs sous la main pour faire face à un départ possible. J’ai confiance en eux. La stratégie est d’avoir une équipe performante pour débuter le championnat mais surtout sur la durée du championnat. Nice, c’est un match parmi 38 rencontres. Amiens va tout faire pour mériter à nouveau sa place en Ligue 1.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

À lire aussi : 

Amiens SC : Kakuta revient, Krafth s’en va

Live Mercato : Saman Ghoddos et Moussa Konaté restent !

Jean-Paul Lucas : « Pour l’instant, Amiens est un peu léger »

4 Commentaires

  1. Je partage l’avis du président, on ne peut pas retenir les joueurs s’ils souhaitent partir et si club y trouve son compte. Le départ d’Emil est dommage pour nous mais c’est un chance de l’avoir vu jouer sous nos couleurs cette saison. L’ASC était encore en national il y a peu et il faut assurer l’avenir.

    Ce qui me fait le plus peur serait le départ de Moussa car on n’aurait alors qu’un seul attaquant de pointe et on a vu ce que ça donnait la saison dernière en cas de pépin…

  2. Le passage sur Kakuta ne me rassure pas du tout. J’ai l’impression que le Rayo nous mène en bateau avec pour but ultime de faire « chier » Gael compte tenu de son comportement. J’espère me tromper mais je ne sent pas une bonne fin sur ce dossier, comme en janvier. Je pense que le club doit fixer une date butoire pour l’accord total bien avant la fin du mercato pour avoir le temps de se retourner si le Rayo se moque de nous et en même temps permettre à Gael d’être prêt à jouer le plus rapidement possible dans le cas contraire.
    Si mon sentiment n’est pas le bon, tant mieux car on a vraiment besoin de lui.
    M Joannin, soyez ferme sur les délais dans ce dossier.

Laisser un commentaire