Bernard Joannin : « On avait tellement la volonté de le faire qu’on y est arrivé »

De retour pour la victoire contre Caen, Bernard Joannin a apprécié à sa juste valeur ce succès prépondérant dans la course au maintien et rendu possible par l’unité qui s’est créée tout autour du club. 

Une récompense pour tout un club

De retour en Picardie dans la journée de samedi, Bernard Joannin a participé à la causerie d’avant-match aux côtés de Christophe Pélissier afin de tenir un discours conquérant à ses joueurs.  « Je leur ai dit combien il était important de conserver l’esprit familial qui existe au sein du club. Car en face de nous, on a une adversité énorme. Avant le match, L’Équipe nous présentait comme les cancres de la Ligue 1. Cela fait suite aux pizzas chèvre de France Football et au National où on était présenté comme les bouseux de Picardie. Malgré ça, on a toujours montré dans l’adversité qu’on pouvait faire face. »

Un succès imputable à « l’unité entre toutes les composantes du club » selon le président Bernard Joannin. « On continue d’écrire ensemble une aventure humaine exceptionnelle. Ce soir (ndlr : samedi), il y avait la possibilité de perdre ce match important. Toutefois, on avait tellement la volonté de le faire, tous ensemble, qu’on y est arrivé. Outre les joueurs que je tiens à féliciter pour leur performance, je remercie toutes les personnes qui ont contribué à la montée en puissance autour de ce match. » Un discours qui fait écho à l’union sacrée décrétée avec succès par les dirigeants amiénois.

R.P.

3 Commentaires

  1. Je suis d’avis avec le president Joanin! Heureusement que tous les petits clubs sont là pour entretenir l’esprit du football! Que serait une ligue 1 faites uniquement de clubs aux budgets multimillionaires?

  2. Je me souviens parfaitement les … « JOANIN demission, JOANIN DEGAGE… Ct les vaches maigres lorsqu’on etait en National. Les supporters etaient inconscient qu’a l’epoque si MONSIEUR BERNARD JOANIN avait jete l’eponge, le Club serait… Mort !
    Merci de l’amour que tu portes pour le club et des caisses que tu as personnelement reabondees ! Sans cette Amour, se travaille…
    Le derby ne serai pas Amiens – LOSC… mais ASC-ACA ( Avec tout le respect que g pour le club des quartiers Nord qui realise egalement des prouesses Malges le peu de moyens financiers dont ils disposent! ).
    SUPPORTERS NE SOYEZ PAS AMNESIQUES.

  3. Joannin un mécène, ça se saurait… Un exemple parmi d’autres, dans quel état s’est retrouvé la formation pendant des années? Dix ans de présidence, quel bilan? Merci Pelissier et le staff, Mulazzi et Williams qui gère les affaires courantes avec les moyens du bord mais certainement pas notre bon président…

Laisser un commentaire