Bilan financier bénéficiaire pour l’Amiens SC

Le 11 type

La Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) a dévoilé son rapport sur les résultats financiers des clubs de football professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2, concernant la saison 2017-2018, mercredi. Et si le déficit cumulé des clubs français ne cesse de s’accroître, l’Amiens SC fait office de très bon élève !

L’Amiens SC parmi les bons élèves

Avec un résultat net cumulé des deux divisions atteignant 176M€ de pertes au 30 juin 2018, le déficit des clubs français se creuse de façon vertigineuse puisqu’il s’agit du pire résultat depuis dix ans. Dans le même temps, le chiffre d’affaires global atteint des sommets à hauteur de 2,836 milliards d’euros, « en hausse de 31% par rapport à la saison précédente et un bénéfice opérationnel de +161M€ », précise Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de Football Professionnel (LFP). Une augmentation qui s’explique en grande partie par un montant-record en matière de plus-values liées aux transferts, pas moins de 929 millions d’euros (contre 302M€ en 2016-2017).

Alors que des entités fortes comme Bordeaux ou Marseille affichaient un résultat net négatif, l’Amiens SC présentait un résultat d’exploitation bénéficiaire à hauteur de 6,098 millions d’euros. Une situation qui s’explique par un équilibre parfait entre les recettes (29,3M€ de droits tv, sponsoring, billetterie…) et les dépenses (28,8M€, notamment en masse salariale ou commission d’agent). Les indemnités de mutation, notamment celle liée au transfert définitif de Tanguy Ndombélé à Lyon, ont donc permis de gonfler le résultat net à hauteur de 6,098 millions d’euros, impôts sur les sociétés retenus. Ainsi, Amiens se situe en quatrième position des clubs au meilleur résultat net, derrière le Paris Saint-Germain, Angers et Lyon.

Laisser un commentaire