Bongani Zungu : « Je savais au fond de moi que je jouerais pour les Rangers cette saison »


Arrivé dans les dernières heures du mercato aux Rangers, Bongani Zungu a donné sa première conférence de presse cette semaine. Le Sud-Africain est revenu sur les tractations entre les Rangers et l’Amiens SC, son acclimatation délicate et son envie de marquer l’histoire de ce club mythique. 

La suite après cette publicité

Comment s’est passée ton arrivée, toi qui as du être confiné pendant deux semaines ?

Les deux semaines se sont bien passées grâce au club qui m’a beaucoup aidé en me fournissant des équipements pour pouvoir m’entraîner seul. J’ai eu des programmes d’entraînement personnel aussi. Cela a été dur parce que je ne pouvais pas du tout sortir de chez moi. Mais le principal est que j’ai pu continuer à m’entraîner. Des analyses vidéo de l’équipe m’ont été envoyées. J’ai pu m’imprégner de la tactique mise en place par Steven Gerrard et du jeu de l’équipe.

La suite après cette publicité

Qu’est ce que tu penses pouvoir apporter à l’équipe ? 

Premièrement, j’ai pu me rendre compte du niveau de jeu de l’équipe et de comment tout cela s’articulait. C’était très intéressant pour moi car je sais comment m’y intégrer. Concernant mes qualités, je suis un milieu de terrain bon dans la relance mais je peux être aussi très agressif sur le porteur du ballon. Quand j’ai discuté avec l’entraîneur, il a été très clair sur ce qu’il voulait que je fasse. Ce sont donc les deux principales compétences que je compte apporter à l’équipe.

La suite après cette publicité

Comment s’est passé ton premier entraînement collectif ? 

La session d’entraînement s’est bien passée. Je me suis senti libéré de pouvoir enfin sortir et rencontrer mes nouveaux coéquipiers. Physiquement et moralement, je me sens très bien. Si le coach décide de me laisser ma chance lors du prochain match, je tenterai de répondre présent.

La suite après cette publicité

Tu viens d’un club moyen (Amiens), qu’est ce que cela te fait d’arriver dans une institution comme les Rangers ? 

Cela signifie beaucoup pour moi d’avoir la possibilité de jouer pour un club si important, avec une riche histoire. Quand j’étais petit, mes amis en Afrique du Sud me parlaient souvent des Rangers. Je suis très fier et très heureux d’être ici.

Qu’est-ce que cela te fait d’être entraîné par Steven Gerrard ? 

C’était un joueur exceptionnel, un milieu de terrain impressionnant. J’attends de lui qu’il m’aide à franchir les paliers et à améliorer mon jeu.

Es-tu déjà venu voir des matches ? Connais-tu tes coéquipiers ? 

Je n’avais jamais joué avec mes coéquipiers auparavant. Mais comme je vous l’ai dit, j’ai vu de nombreux matches. C’est une équipe qui a énormément de qualités et c’est un beau challenge pour moi. Je vais tout faire pour gagner ma place au sein de ce groupe.

Tu as été contacté en Août et tu n’es arrivé qu’en fin de mercato, comment as-tu vécu la situation? 

Dès que j’ai su que les Rangers souhaitaient me recruter, j’ai n’ai pas hésité. Dans ma tête j’étais déjà ici en Écosse. Mais comme tous les joueurs, j’étais encore sous contrat. J’étais sous contrat avec Amiens et je devais le respecter. Je devais faire ce qu’ils me demandaient de faire. J’ai donc fait toute la pré-saison avec Amiens, j’ai joué quelques matches aussi. Mais dans la tête, j’étais déjà chez les Rangers. J’ai dû être patient et le club l’a été aussi mais je savais au fond de moi que je jouerais pour les Rangers cette saison. J’étais si heureux lorsque cela s’est fait lors du dernier jour du marché des transferts.

Valentin ROSE

À lire aussi : 

Régis Gurtner (Amiens SC) : « Cela a vraiment démarré depuis trois-quatre matches »

Mathieu Dubrulle : « L’embellie d’Amiens coïncide avec le changement d’entraîneur »

Laisser un commentaire