Amiens SC entraînement Zungu

Deux ans après son arrivée, Bongani Zungu est l’un des rares joueurs de l’effectif à avoir participé aux trois saisons en Ligue 1 de l’Amiens SC. Pourtant, l’international sud-africain a eu des opportunités de départ mais a préféré rester dans le club samarien. Entretien.

Bongani Zungu, avez-vous pensé à quitter le club l’été dernier ? 

Après ma première saison ici, des clubs étaient intéressés par mon profil mais je me suis dit que si ça ne se faisait pas, ce n’était pas grave parce que j’étais dans un bon club, avec de super fans et je me sens dans une famille ici. Je me sens vraiment bien ici. J’ai eu des propositions après la coupe d’Afrique, également, mais j’ai choisi de rester à Amiens parce que j’aime ce club, sa vision et sa volonté de grandir. Peut-être qu’un jour je partirai, mais si ça n’arrive pas, je continuerai à travailler fort pour aider Amiens à devenir un des meilleurs clubs de France. Si une opportunité arrive à moi, je considérerai toutes les options possibles, mais si je n’en ai aucune, ce n’est pas un problème.

Beaucoup de joueurs parlent de l’aspect familial d’Amiens. C’est une des choses qui peuvent vous faire rester à l’avenir ?

Évidemment ! C’est pour ça que si, à l’avenir, un transfert vers un autre club ne se fait pas, je ne paniquerai pas. Ce club est bon, c’est une famille, on a de supers fans, le stade est toujours plein, on veut toujours s’améliorer, on se bat pour gagner des matches et aller plus haut. Je n’ai pas de stress sur ce sujet. C’est toujours sympa d’avoir des clubs qui montrent leur intérêt, mais au final, je donnerai tout pour Amiens. J’ai un contrat ici et je serai professionnel.

Vous êtes sous contrat jusqu’en 2021, une prolongation avait été évoquée pendant un temps, est-elle toujours d’actualité ?

Non, plus pour le moment. Le club ne m’a pas parlé à nouveau de prolonger mon contrat mais je suis très détendu sur ce sujet. Je ne me mets aucune pression. C’est le choix du club.

Propos recueillis par Adrien ROCHER et Romain PECHON

A lire aussi :

> Amiens SC : Gaël Kakuta, un éclair de génie

> Bongani Zungu : « Comprendre qu’un match, c’est 90 minutes ! »

Laisser un commentaire