Relégable lors de l’arrêt du championnat en mars dernier, le Werder Brême a réussi à changer le cours des choses en décrochant le ticket pour le barrage à la dernière journée.

Dans une situation similaire à l’ASC

Le 13 mars dernier, la Bundesliga décidait de s’arrêter en raison de la pandémie de Covid-19. Avant-dernier et donc relégable, le Werder Brême s’attendait au pire avec une possible relégation « administrative ». Comptant – avec certes un match de plus à disputer – cinq points de retard sur le barragiste et neuf sur le premier non-relégable, le spectre de la relégation en deuxième division se dressait devant le champion d’Allemagne 2004.

Néanmoins, grâce à la bienveillance des instances germaniques, le Werder a pu défendre ses chances jusqu’au bout et a évité la relégation directe en s’imposant hier après-midi lors de la dernière journée tandis que Dusseldorf s’inclinait et se voyait relégué. Les Brêmois disputeront un barrage en aller-retour pour sauver leur peau dans l’élite. Ce qu’aurait pu également réaliser l’Amiens SC s’il n’était pas tombé face à des instances françaises entêtées.

A lire aussi :

Gervais Martel : « La Ligue 1 ? ll y avait vraiment matière pour 22 clubs »

Amiens SC : Bernard Joannin dénonce les « informations biaisées et erronées » de la Ligue !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !