Dans l’enceinte caennaise de Michel d’Ornano, l’Amiens SC a ponctué une nouvelle rencontre de préparation sans parvenir à s’imposer (2-1). Si Jack Lahne apporte des signes de satisfaction et de promesse, la prestation de Yohann Thuram et la sur-agressivité présente pendant une longue partie de la rencontre intriguent négativement.

Publicité


Une entrée prometteuse

Très attendu depuis son retour de prêt, Jack Lahne a fait son retour avec l’Amiens SC, plusieurs mois après son dernier match sous la tunique amiénoise. Entré en jeu dans le deuxième acte, le jeune suédois a relancé une offensive bien terne grâce à sa vitesse et sa percussion. Il s’est distingué positivement par son dynamisme et son envie de bien faire qui aurait pu amener à l’égalisation sans une très belle intervention de Riou sur un lob astucieux du jeune ailier.

Publicité


Une agressivité symptomatique

Souvent dépassé par les évènements, l’Amiens SC s’en est trop souvent remis à une agressivité mal maîtrisée pour tenter de reprendre le contrôle. Coupables de trop nombreuses fautes, les joueurs de Luka Elsner n’ont jamais vraiment réussi à se calmer. Pire encore, les cadres les plus expérimentés du groupe samarien – tels Ghoddos ou Otero – se montraient de plus en plus frustrés. De quoi démontrer les limites actuelles d’Amiens.

Publicité


Régis Gurtner est essentiel

L’inquiétude gagnait les supporters et suiveurs amiénois à l’annonce de la blessure de Régis Gurtner, force est de constater que cette dernière s’avère désormais encore plus légitime après quatre parties de préparation. Car Yohann Thuram n’a tout simplement jamais rassuré. Pour la troisième fois en quatre matches, il a encaissé au moins un but en se montrant loin d’être irréprochable, cette fois-ci le deuxième, où il laissait le jeune Nsona le contourner et pousser dans le but vide sans jamais réellement tenter de l’arrêter. Dans un contexte aussi compliqué, le niveau et le leadership de Régis Gurtner seront primordiaux pour éviter de prendre un retard trop important.

Publicité


A lire aussi :

Alexis Blin (Amiens SC) : « Il faut faire face à la réalité »

Caen – Amiens SC : les tops et les flops

Luka Elsner (Amiens SC) : « Encore beaucoup de temps pour être opérationnel »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments