Cheick Timité : « On reste des braqueurs ! »

Remplaçant pour la première fois depuis deux mois, Cheick Timité est entré peu après l’unique but de la partie inscrit par Moussa Konaté. Fort de ce précieux succès contre Caen, l’Ivoirien se montre optimiste pour la suite de ce mois de février. 

Cheick, ça fait longtemps qu’on attendait cette victoire…

C’est une victoire qui fait du bien c’est sûr ! Là on va célébrer cela et après on va se mettre au travail pour les prochains matches.

Il a fallu s’arracher pour l’obtenir…

Bien sûr, les matches avec de l’enjeu c’est toujours comme cela, ce n’est pas facile. Il faut se donner les moyens et ce soir (ndlr : samedi) c’est ce que l’on a bien fait. C’est une victoire méritée, on a fait ce qu’il fallait face à une bonne équipe de Caen.

Avez-vous le sentiment que c’est un moment important de la saison ?

Cette victoire est très importante. Elle montre qu’on peut battre un concurrent direct, ce genre de prestation est positif. On est heureux de ressortir victorieux de ce match.

Après une période difficile, on a senti une forme de soulagement et un bonheur collectif…

Oui, on a vu le bonheur des gens, des supporters. J’espère aussi que vous avez vu le nôtre car on était contents au coup de sifflet final. Et j’espère que les matches qui vont arriver seront aussi des matches comme ça !

C’est important de montrer qu’Amiens mérite sa place en Ligue 1…

Ce sentiment, c’est quelque chose qui reste entre nous dans le vestiaire, vous ne devez pas le savoir. Maintenant, c’est important qu’on reste en Ligue 1, je l’avoue. On va batailler pour ça pour la ville, pour les gens qui habitent ici, pour les supporters. On va se donner les moyens de satisfaire tout le monde.

Ce résultat doit vous apporter un peu plus de sérénité pour la suite…

Nous, on n’a jamais douté de nos capacités, de nos qualités ! On était toujours bien, tranquille, il n’y avait pas de pression sur nous. On va continuer de se donner les moyens pour gagner les matches, avec la même détermination que ce soir.

Vous êtes capables de retourner à la bataille de la sorte très rapidement ?

Je le pense et les résultats vont suivre tranquillement, on ne va pas se précipiter, on ne va pas se raconter, ne pas s’inventer une vie. On reste Amiens, on reste des braqueurs. On va braquer ce que l’on peut encore braquer !

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire