Cher Régis…

Amiens SC Gurtner
Panoramic

Cher Régis,

Comme toi, j’aurais pu prendre « cinq minutes » pour te « répondre avec beaucoup de spontanéité », dans la foulée de ta prise de parole à l’issue de la conférence de presse de vendredi dernier.

Comme toi, je tenais d’abord à te remercier. Te remercier pour l’évocation des derniers articles du 11 Amiénois à ton sujet, visant à honorer ta 200e apparition sous le maillot de l’Amiens SC. Des articles rédigés par deux de nos bénévoles, qui ont tenu à te rendre hommage en profitant de la tribune que peut représenter notre site. Une initiative que j’ai encouragée.


Passé ce préambule, je vais désormais répondre point par point, à chacune de tes interpellations. Là encore, j’aurais très bien pu le faire à « chaud ». A défaut, j’ai préféré ne pas souffler sur les braises, prendre le temps de la réflexion, peser chaque mot. Preuve du respect et de la considération que je souhaite te témoigner.


Commençons par ton premier courroux : « Depuis des années, je lis régulièrement – tout comme beaucoup de joueurs, de supporters, de dirigeants et le staff, bref tout l’entourage du club et de la région – des articles à 80 % négatifs et pessimistes à l’égard du club et de ses membres ».


Je pourrais très bien te répondre qu’avec 13 victoires sur les 57 derniers matches de championnat, soit un peu plus de 22% de résultats positifs depuis août 2019, il est bien souvent difficile de trouver des motifs de satisfaction et d’espoir à l’issue de vos matches. Le travail d’un journaliste n’est pas d’être « positif » ou « négatif » mais bel et bien « objectif », en dépit du degré d’attachement ou de sympathie qu’il peut avoir à l’égard du sujet qu’il traite. Cette notion peut parfois être difficile à comprendre mais elle est au cœur même de ce beau métier. 

Passons ensuite à ta deuxième accusation : « Je pense réellement que tu joues un gros rôle dans la période négative que vit notre club depuis la fin de saison de notre première magnifique année en Ligue 1. […] Cela joue réellement sur la performance de l’équipe et les résultats du club ».

Régis, je sais que la mode est à la perpétuelle quête du bouc émissaire, qu’il est toujours plus aisé de faire porter aux autres la charge de ses propres responsabilités. Néanmoins, sauf preuve du contraire, je ne suis pas responsable de la politique sportive du club depuis 2018. Une politique sportive contestée aussi bien par les observateurs que par les supporters, qui a même conduit au départ de l’entraîneur et d’une partie de son staff auxquels tu étais très attaché. En outre, je ne pense pas non plus avoir pris part, sur le terrain, aux 66 matches de Ligue 1 et aux 29 matches de Ligue 2 qui ont eu lieu sur cette période. Maintenant, peut-être que nos articles sont de nature à faire trembler des joueurs internationaux et d’autres ayant une longue carrière en professionnel. Toutefois, je pense que tu survalorises sans doute le poids que peut avoir Le 11 Amiénois, à moins que je ne sois moi-même dépassé par l’ampleur prise par notre site.

Enchaînons avec ta troisième attaque : « Le négatif fait vendre et avoir des vues et te rapporte sans doute un peu d’argent, je ne sais pas trop comment ça fonctionne à ce niveau-là. Et c’est tant mieux pour toi, tu me fileras peut-être un petit billet d’ailleurs ».

Sur ce point, je te promets que la victoire est un catalyseur d’audience bien plus grand que tout autre chose. Tout le monde te le dira, une rédaction vit toujours mieux quand les résultats sont au rendez-vous, quand les articles peuvent conter des exploits, retranscrire des moments de joie. Malheureusement, nous n’avons que trop peu eu l’occasion d’en vivre ces derniers mois, à notre plus grand désarroi. Et même si nous avons su conserver notre lectorat en dépit de la descente en Ligue 2 et de cette saison très moyenne, le 11 Amiénois aurait lui aussi apprécié une nouvelle saison en Ligue 1 et des performances sportives de nouveau enthousiasmantes. Et oui, le trafic généré par le site nous a permis de mettre en place un modèle économique permettant de disposer d’un salarié à temps plein. Pour autant, je te promets que nous ne roulons pas sur l’or. Si je le pouvais, ce serait donc avec plaisir que je te « filerais un petit billet ». Maintenant, je ne peux que te conseiller de lire les différentes études sur la précarité des journalistes.

Poursuivons avec une contre-vérité « Je n’ai jamais fait d’interview en solo avec toi depuis six ans. Et pourtant, il y a un article ou quelque chose sur moi chaque semaine. J’aurais préféré que tu viennes me voir et qu’on discute ».

Cette intervention me dérange parce qu’elle laisse sous-entendre que nous n’avons jamais échangé depuis 2015, date de nos arrivées respectives au sein ou autour du club. Or, tu sais aussi bien que moi toutes les conférences de presse et zones mixtes que nous avons partagées, aussi bien à domicile qu’à l’extérieur, outre ce long moment d’échange dans un salon du stade de la Licorne, en tête à tête pour évoquer ta carrière, la Ligue 1, tes modèles ou bien encore tes perspectives de reconversion. Tu n’as sans doute pas oublié les multitudes de questions, sans doute parfois répétitives ou agaçantes que j’ai pu te poser. Tu n’as sans doute pas oublié non plus les émissions communes dans les studios de France Bleu Picardie avec ses fameux moments d’échanges en « off » comme on dit. Les occasions de dialoguer en direct avec toi ont donc été nombreuses et réelles.

« Tu reprends des choses de partout, sur moi, sans me les demander en direct et, du coup, tu inventes des choses en fonction de tes sources que je ne connais pas d’ailleurs. Ce n’est pas ça le vrai métier de journaliste. »

Justement, l’une des règles d’or du métier de journaliste est de savoir protéger ses sources. Sur ce point, je ne pense donc pas avoir été pris en défaut. Comme tout confrère faisant bien son travail, je m’assure de toujours bien respecter le code déontologique de ce beau métier. Enfin, si tu considères que reprendre des propos tenus dans d’autres médias nécessite ton aval, je peux le comprendre mais je tiens à te préciser que la pratique est différente. Certes, nous reprenons du contenu produit par d’autres organes de presse. Cependant, nous prenons toujours bien le soin de sourcer et de remettre dans le contexte. Ainsi, le supporter de l’Amiens SC a l’assurance de disposer de toute l’actualité du club lorsqu’il se connecte sur notre site, sachant qu’une grosse partie de notre production découle tout de même du travail de recueil effectué par mes soins sur le terrain, en conférence de presse et en zone mixte.

Terminons avec une note positive, ce qui ne sera pas pour te déplaire je le pense. « Je suis intimement persuadé que nous allons vivre une belle fin de saison. Et que le club va très vite repartir vers les sommets pour les années à venir. »

Régis, c’est tout le mal que nous souhaitons tous à l’Amiens SC. Je vais insister sur ce point, histoire d’être bien compris, l’ensemble de l’environnement du club, presse y compris, a tout intérêt à souhaiter le retour d’une équipe performante et emballante. Malheureusement, cela ne se décrète pas, ça se construit, pour paraphraser ton président. Et si nous pouvons contribuer, la presse, à notre humble niveau, à servir de source de motivation aux joueurs afin de remettre le club sur de bons rails, nous ne pouvons que nous en féliciter ! Cependant, il est bon de ne pas se tromper d’ennemi, de ne pas se tromper de combat. La descente en Ligue 2 et les difficultés rencontrées par l’ASC depuis plusieurs mois ne sont pas le fruit d’une ligne éditoriale d’un média, aussi important soit-il devenu au fil des années. La balle est dans votre camp et celui de vos dirigeants ! Et, sois-en sûr, tu pourras compter sur nous pour continuer à conter et à commenter cette histoire.

Régis, en espérant que tu aies pris la peine de lire cette tribune comme j’ai pris la peine de t’écouter, je te dis sans rancune.

Romain PECHON

Rédacteur en chef du 11 Amiénois

S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ced
Ced
27 jours il y a

Chacun son avis JMD, ce qui ne vous empêche pas de rester correct envers ceux qui n’ont pas le même que vous ! A bon entendeur…

jmd
jmd
27 jours il y a

13 victoires sur 57 matchs : tout est dit ! on oublie les matchs nuls et on désinforme le lecteur. en prenant ce ratio l’information parait clairement négative. encore une preuve de l’incompetence de ce journaliste. Régis Gurtner a clairement raison sur ce coup là, il n’y a que les gogos pour suivre de tels analyses…

Ced
Ced
27 jours il y a

Bravo pour cette réponse claire et précise qui esume parfaitement la situation, et surtout l’incompréhension des fans de l’ASC. Ce règlement de compte via la conf de presse est une erreur manifeste qui n’aura juste servi au club qu’à se faire encore remarquer de mauvaise façon, ce dont il n’a besoin depuis ces derniers mois.. Espérons que cela était orchestré par les dirigeants, ce qui constituerait un énième nouveau faux pas de + de leur part. Régis, tu es bien meilleur dans tes buts et c’est la que l’on te préfère ! Et si tout cela peut être utile pour avoir piqué au vif l’équipe afin qu’elle y réponde jusqu’à la fin du championnat sur le terrain comme samedi contre Troyes, alors cela n’aura finalement pas été vain…
Allez l’ASC ! Et vive le 11 amienois !

Nabla
Nabla
27 jours il y a

Regis fait juste ressortir sa frustration de la derniere année vécue à Amiens… et comme il ne peut pas la déchainer sur qui que se soit en interne, il faut bien trouver quelquun…

Jaimerai en profiter pour remercier le 11 amienois qui me permet de suivre Amiens facilement si loin de ma Picardie natale

Last edited 27 jours il y a by Nabla
supp-asc-nord
supp-asc-nord
28 jours il y a

Tout est dit. Chacun a dit ce qu’il avait sur le cœur. Chacun d’entre nous (supporters) peut se faire son idée. Pour ma part, Romain Pechon l’emporte haut la main, au minimum 3-1 😂. Mais Régis reste notre gardien exemplaire, il mérite malgré tout sa statue.

Xota
Xota
28 jours il y a

Octogone ?

Nat
Nat
28 jours il y a

Très beau message claire net et précis !

Amiens SC Jayson Papeau

Amiens SC : Papeau et Monzango positifs à la Covid !

Amateur : Les championnats enfin définitivement arrêtés ?