A la veille du nouveau vote du Conseil d’administration de la Ligue, à propos du format de la Ligue 1 pour la saison 2020/2021, Christian Gourcuff a de nouveau fait part de sa déception à propos de l’arrêt prématuré du précédent exercice. L’entraîneur nantais a également eu un mot pour l’Amiens SC, principale victime de cette décision.

Publicité


Solidaire de l’Amiens SC

« J’ai mal vécu l’incertitude à propos de la reprise, on a cru qu’on allait reprendre, puis ça s’est arrêté. Quand les décisions ont été prises, on savait à quoi s’en tenir, c’était plus facile à vivre. Maintenant, terminer à la 28e journée, ce n’est pas satisfaisant. Surtout, quand on voit ce qu’il se passe dans les autres championnats. Je ne dis pas que c’était simple mais il y avait une autre façon de gérer ça. La décision a été précipitée, il y a eu beaucoup d’atermoiements durant cette période et chacun a vu ses intérêts dans cette fin de saison. Je me mets à la place d’Amiens, et Toulouse peut-être aussi, descendre dans ces conditions, c’est contraire à l’éthique. Ce n’est pas satisfaisant de valider un classement à la 28e journée. »

Publicité


Une position défendue par l’Amiens SC pour justifier le gel des relégations et ainsi mettre en place une Ligue 1 à 22. Reste à savoir si le Conseil d’administration de la LFP sera sensible à ces arguments et à la prise de position de Christian Gourcuff, sage parmi les sages.

Publicité


A lire aussi : 

L’UEFA regrette « l’arrêt prématuré » de la Ligue 1

Amiens SC : Le flou autour de la notion « d’intérêt supérieur du football »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments