Très critique à l’égard de l’action de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, Christophe Dugarry soutient l’initiative de Luis Fernandez, désireux de (re)donner le pouvoir aux anciens joueurs, trop absents à son goût des instances décisionnelles du football français. 

Publicité


Un système vérolé par le président le Graët 

« La Fédération a un droit de veto mais M. Le Graët, c’est le roi ? Après, j’entends des voix qui me disent : ce n’est pas lui qui a voté. Sauf qu’à partir du moment où la Ligue 2 à 22 a été votée à la Ligue, il a laissé entendre que ça ne se ferait pas. Et toute sa cour est allée dans son sens. C’est scandaleux ! […] Le problème, aujourd’hui, est le système de vote à la Fédération. Tant que chacun des 14 000 clubs ne pourra pas voter, comme au rugby, rien ne changera. Ce n’est pas aux présidents de Ligue ni à ceux de Districts de voter à leur place. Ce sont les barons du président qui est en place. Tout est cadenassé […] J’ai envie que le football revienne aux footballeurs. Pourquoi les clubs qui fonctionnent bien à l’étranger, comme le Bayern Munich ou la Juve, ont toujours d’anciens grands joueurs comme dirigeants ? Chez nous, on a des banquiers, des mecs qui font de la communication, des mecs avec tout un tas de diplômes qui arrivent […] Le football, c’est simple et c’est ce que Luis, qui ne m’a pas sollicité, veut mettre en avant à travers son initiative.

Publicité


Source : Le Parisien

A lire aussi : 

FFF : Luis Fernandez veut faire tomber Noël Le Graët !

Christophe Dugarry : « Pas de problèmes de calendrier pour glisser des matches supplémentaires »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments