Sans la moindre victoire en championnat depuis plus de trois mois, l’Amiens SC s’est enfoncé à une inconfortable dix-neuvième place avant de recevoir le Paris Saint-Germain, ce samedi. Conscient de la mauvaise passe, Christophe Jallet se veut néanmoins toujours optimiste, persuadé qu’une victoire peut suffire à relancer l’ensemble du club. Entretien. 

Publicité


Vous faisiez partie des optimistes en début de saison. Comment expliquez-vous cette spirale ?

C’est une bonne question. Si j’avais la clé, croyez-moi que je m’en serais servi depuis longtemps. Le problème quand il y a un cercle vicieux, un engrenage avec une perte de confiance, c’est de plus en plus difficile de gagner un match. Malheureusement, les éléments sont souvent en notre défaveur. Parfois nous les provoquons, parfois on n’a pas de bol. En tout cas, une chose est sûre : je reste sur ce que j’ai dit en début de saison. Il y a énormément de qualité dans ce groupe, on n’arrive pas à l’exprimer à chaque fois à 200%. On a souvent fait de très bonnes mi-temps mais jamais de très bon matches complets, ce qui nous donne un déficit de points très dommageable. Quand il n’y a pas de points, il y a moins de confiance, de sourires. La joie de vivre dans un vestiaire, dans un club, c’est hyper important. C’est de nature humaine, quand on ne gagne pas, on ne peut pas se réveiller le lendemain avec la banane et l’envie de déconner. Ce cercle vicieux s’est malheureusement installé et à nous de briser cette mauvaise série qui commence à durer depuis trop longtemps pour pouvoir voir l’avenir sous un meilleur jour.

Publicité


Est-ce que tout le monde a la mentalité pour se sauver ?

C’est juste une question de niveau individuel. Aujourd’hui, on doit tous monter notre niveau parce que ce n’est pas suffisant pour gagner des matches, on le voit. C’est à chacun d’élever son niveau individuel pour que le collectif soit encore plus fort parce que dans le niveau d’implication, on l’a vu contre Monaco, il n’y a pas de déception, de défaut. Tout le monde s’est donné à 200%. Si on regarde les statistiques physiques de l’équipe, je ne pense pas que l’on puisse dire que quelqu’un a tronqué le match. Oui, on peut faire mieux dans le replacement, techniquement, mais c’est dans toutes les équipes même si on a encore moins le droit dans notre position. C’est à chacun d’élever son niveau pour faire progresser le collectif et pouvoir gagner des matches.

Publicité


Est-ce que votre expérience sert dans ces moments ?

J’ai déjà vécu ça, je suis descendu avec Niort lors de ma deuxième saison professionnelle. C’est un lointain souvenir mais je l’ai quand même vécu. Je l’ai dit au groupe, ce sont des moments que personne n’a envie de vivre. Personne n’a de temps à perdre. On ne va pas se dire qu’on pourra être ailleurs l’année prochaine, ce n’est pas grave. On ne sait pas ce qu’il peut advenir dans le football donc c’est très important de se dire qu’on a notre propre destin et celui du club entre nos mains et il n’y a pas de renoncement à avoir, il faut juste prendre conscience quelque fois des vraies choses, des vraies valeurs pour savoir tirer le meilleur et espérer remonter au classement.

Publicité


Vous y croyez donc toujours…

On n’est pas loin, il ne nous manque pas grand-chose. Je suis persuadé que quand on va gagner, on va enchaîner, j’en suis sûr et certain parce qu’il y a énormément de qualité dans ce groupe. Il ne manque vraiment pas grand-chose. A nous de le démontrer sur le terrain. On a assez parlé depuis le début de saison. Ce n’est pas sur le match de Paris que l’on va être jugé mais on va pouvoir en tirer quelque chose au niveau de l’état d’esprit, des valeurs que l’on va pouvoir démontrer pour s’appuyer là-dessus comme on a fait à Lyon ou contre Monaco, même si on n’a pas été payés par le résultat. Il y a quelque chose de nouveau qui s’est créé, à nous de le concrétiser par des résultats, des bonnes performances et des victoires, parce qu’on en a tous grandement besoin.

A lire aussi : 

[J25] Amiens SC – PSG : Kimpembe forfait, Neymar incertain

Christophe Jallet (Amiens SC) : « A cœur vaillant, rien d’impossible ! »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments