Désireux de reprendre la compétition, afin de tout mettre en œuvre pour tenter de sauver la place de l’Amiens SC en Ligue 1, Christophe Jallet reste conscient que les conditions d’une reprise ne sont pas forcément présentes aujourd’hui. 

Publicité

Une volonté partagée

« Tous au sein du club, on a envie de reprendre dans des bonnes conditions, après il y a toujours des questions de santé. Est-ce qu’on va jouer à huis clos ? Oui, ça c’est quasiment sûr. Est-ce que ça a un intérêt ? Oui sportivement, mais ce sera émotionnellement différent. »

Publicité

Un calendrier de reprise dangereux ? 

« Pour tous ceux qui travaillent au quotidien, je pense que trois ou quatre semaines de préparation, c’est largement suffisant pour une reprise. La question qui se pose, c’est l’enchaînement des deux championnats. Pour dix matches de championnat, ça semble réalisable, évidemment dans des conditions sanitaires saines et validées par le gouvernement, les médecins, la Ligue, par tout le monde. »

Publicité

Priorité à la santé 

« S’il y a le moindre risque, ils ne donneront pas le feu vert. Il faut être absolument sûr de ne pas mettre en danger notre santé, celle de nos proches et tous les autres autour du terrain. Il n’y aura pas que 22 acteurs dans le stade. Ce serait malvenu s’il y a un risque de le prendre. On se pliera aux décisions, on n’aura pas trop le choix. Si, au niveau sanitaire, ça ne pose pas de problème, moi, je suis pour. »

Publicité

Source : Europe 1

A lire aussi : 

Franck Blondeau : « Il y a une perte évidente de repères »

Christophe Jallet (Amiens SC) : « Ce serait tellement injuste de descendre »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire