S’il aspire à retrouver les terrains d’ici la fin de saison, pour ce qui pourrait bien être ses derniers matches en tant que joueur professionnel, Christophe Jallet ne souhaite pas pour autant forcer la reprise. Pour le défenseur de l’Amiens SC, la priorité demeure de juguler la pandémie du Covid-19, avant même d’imaginer la reprise des compétitions. 

Une reprise conditionnée

« Avant que le confinement soit total, on pouvait encore s’entraîner en groupe. C’était assez bizarre, on se retrouvait dans des couloirs, à cinq mètres d’écart des uns des autres, on ne peut pas faire grand-chose. Maintenant, le football est secondaire, on ne peut pas se permettre de transmettre la maladie, on ne sait pas de quoi demain sera fait si on la contracte ou si on la transmet. Il faut être sûr que ce virus est derrière nous et que toutes les conditions soient réunies pour reprendre cette saison. Est-ce que cela vaut vraiment le coup ? Ce n’est pas nous qui allons décider et quoi qu’il arrive on s’adaptera aux décisions prises. Pour moi, ce n’est pas essentiel, même si économiquement pour les clubs c’est vital de reprendre. (…) La priorité est de pouvoir reprendre dans des conditions saines, sans se demander s’il va encore se passer des drames »

La sortie de crise

« Il faut prendre l’avis de toutes les parties concernées, dont les syndicats, pour trancher en faveur de la meilleure option à la fin et que l’accord soit fait en toute connaissance de cause. Aujourd’hui, on a des discussions rapides, on sait que tout le monde devra faire des efforts, nous compris, c’est une logique implacable. Il faudra trouver la juste mesure pour que personne ne soit perdant. (…) Personne n’a envie de finir un championnat à huis clos, même si vraisemblablement ce sera le cas avec un déconfinement région par région. Or, je ne vois pas comment on pourra accueillir des supporters dans les stades. A un moment donné, s’il faut arrêter définitivement la saison pour éviter que cette maladie se propage, il faudra le faire. »

La condition physique des joueurs

« On sait qu’on va devoir se refaire une préparation comme si on allait vivre une nouvelle saison. On va tous repartir sur un pied d’inégalité à propos des conditions d’entraînement durant ce confinement. Est-ce que c’est juste ? Je n’en sais rien. En tout cas, il faudra très certainement plus de quinze jours pour se remettre en condition. Il y a des joueurs qui ont quitté le pays, il va falloir plus que trois-quatre jours pour faire un point sur la condition physique des joueurs. Etre à 100% de sa forme après dix jours d’entraînement, ça me semble impossible. Même pour un joueur qui s’entretient de son côté, cela ne remplacera jamais une séance collective, ce que l’on fait en match. Il n’y a que la préparation qui peut nous permettre de retrouver tout ça. Pour la santé des joueurs, ce ne serait pas bon qu’on ait que quinze jours de préparation avant de disputer un match de haut niveau. »

Source : La Chaîne L’Equipe

A lire aussi : 

Christophe Jallet (Amiens SC) : « Pas envie de finir sur ce goût d’inachevé »

Ligue 1 : Noël Le Graët a « le sentiment que le championnat reprendra »

1 COMMENTAIRE

  1. Tu as raison Christophe, ils prennent les joueurs pour du bétail…
    La santé avant tout.
    Tous les joueurs de France et de Navarre doivent refuser de reprendre cette saison. Simple principe de précaution.
    L’union fait la force !!!!

Laisser un commentaire