Christophe Jallet : « Lancer la machine et gagner en confiance »

Transfuge de l’OGC Nice durant l’intersaison, Christophe Jallet va retrouver son ancien club à l’occasion du premier match de la saison, samedi soir. Un rendez-vous particulier que le latéral droit aborde avec sérénité et l’envie de bien faire. Entretien.

La saison débute par un déplacement à Nice, ça va forcément vous rappeler des choses…

Forcément, oui ! Le hasard du calendrier fait qu’on va rencontrer mon ancien club, mais ça ne me pose pas de problème particulier. C’était pareil pour moi l’année dernière puisque j’avais joué Lyon pour mon premier match. Généralement ça se passe bien, donc croisons les doigts.

Ce sera tout de même un match particulier…

Particulier oui, mais ce sera le premier de la saison, il faudra se donner à 200% pour essayer de faire bonne figure, de prendre des points pour lancer la machine et gagner en confiance dans ce championnat. Ça peut nous permettre de bien nous lancer et bien nous préparer pour la suite. Les premiers matches sont toujours importants, autant dans le résultat que dans la manière.

Il est temps que la compétition démarre pour se transcender…

C’est sûr. On met toujours un esprit de compétition dans les matches amicaux mais ça ne la remplace pas. Le vrai match commence la semaine prochaine, et ce sera à nous d’être encore plus forts qu’aujourd’hui pour espérer ramener des points de là-bas.

Apparemment, Nice n’est pas prêt non plus…

Si on se fie aux matches amicaux pour décider de l’avenir du championnat, ce serait un peu trop simple. Il faut se méfier, c’est une équipe redoutable, je les connais bien. Ils sont capables de tout. Ils ont un peu sombré mais justement, ils auront un esprit revanchard contre nous. Ils voudront montrer à leur public qu’ils sont bien là et on devra les attendre de pied ferme pour leur montrer qu’on est là aussi.

Les sentez-vous aussi costaud que l’an dernier ?

C’est compliqué, il y a un contexte assez particulier là-bas avec le rachat du club validé, puis non, l’absence de recrutement. On entend un peu tout et n’importe quoi sur ce qu’il se passe là-bas. Il y a eu plus de départs que d’arrivées parce que ce n’est pas évident de faire venir des joueurs dans ces conditions. Il ne faut pas les enterrer, ils ont un groupe potentiel, mais on devra trouver les armes pour faire comme leurs adversaires de matches amicaux. Il y a un très bon club, c’est un club sain avec une bonne structure, de l’ambition. Ils auront vraiment un esprit revanchard, je n’en doute pas.

Propos recueillis par Romain PECHON

À lire aussi : 

Prince Gouano : « Obtenir un résultat positif de ce déplacement »

[J1] Nice – Amiens SC : Avec ou sans Gurtner ?

[J1] Nice – Amiens SC : Les paris du 11 Amiénois

Laisser un commentaire