Christophe Pelissier : « Amiens en Ligue 2 ? Ça me rend triste »


Entraîneur de l’Amiens SC entre 2015 et 2019, Christophe Pelissier, qui va retrouver la Ligue 1 avec Lorient, n’en demeure pas moins touché par la relégation du club picard. Emboîtant le pas à beaucoup d’acteurs du football hexagonal, il plaide en faveur d’une Ligue 1 à 22 clubs la saison prochaine. 

La suite après cette publicité

Des aménagements possibles

« La meilleure des solutions était de finir le championnat. La pire était la saison blanche. Après, personnellement, j’aurais aimé qu’il n’y ait pas de descentes, qu’il n’y ait que des montées. Sportivement, c’est difficile de faire descendre des équipes alors qu’il reste encore dix matches. Je trouve, déjà, que la sanction est dure à encaisser, car Amiens n’avait que quatre points de retard sur le barragiste et qu’il en restait 30 à distribuer. Après, oui, j’ai des affinités avec ce club et ça me rend triste. Mais je vois aussi Le Mans, en L2, devancé par Niort à la différence de buts…Pour des clubs comme le nôtre, il n’y aurait pas eu un énorme impact (ndlr : de passer à 22), si ce n’est qu’il y aurait eu quatre descentes à la fin de la prochaine saison. La bataille aurait été plus dure, mais je pense que, étant donné le caractère exceptionnel de la situation, on aurait pu effectuer des aménagements. Je comprends aussi la position des gros clubs, qui ont de nombreux internationaux, disputent les Coupes d’Europe et vont loin dans les Coupes nationales. Je parle comme homme de terrain, mais je sais qu’il y a aussi des enjeux économiques très importants. »

La suite après cette publicité

Source : L’Equipe

A lire aussi : 

Relégation de l’Amiens SC : Christophe Pelissier « triste pour les joueurs »

Amiens SC : Bongani Zungu veut partir !

2 Commentaires

  1. Christophe a tout résumé a sa façon, mais nos instances favorisent les gros clubs sans pitié pour les petits.
    A vomir cette décision, je ne comprends pas que tous les joueurs de France et de Navarre ne se manifestent
    et nous aident dans cette douleur injuste.
    Comme dit notre Président, quelle injustice et manque d’humanité.
    Moi je rajoute quelle médiocrité de la LFP.
    Il faut couper des têtes en urgence

Laisser un commentaire