Présent en conférence de presse pour la présentation de Rafal Kurzawa et d’Emil Krafth, Christophe Pélissier a exprimé son souhait de voir le club continuer à grandir. Ainsi, le technicien amiénois compte sur ses deux derniers renforts dans sa quête d’excellence.  

Publicité


L’importance de l’intégration

Alors que Christophe Pélissier souhaitait accueillir des joueurs français, l’entraîneur de l’Amiens SC faisait finalement contre mauvaise fortune bon cœur au moment de commenter l’apport théorique de Rafal Kurzawa et d’Emil Krafth au sein de son effectif : « On espère qu’ils vont permettre au club de grandir et de faire une saison encore meilleure que la dernière. Il faut devenir un véritable club de Ligue 1 sachant que c’est l’heure de la confirmation après cette bonne première saison. » C’est sans doute la raison pour laquelle le technicien aspirait à disposer de joueurs habitués aux joutes de la Ligue 1.

Publicité


En misant sur des joueurs étrangers, Amiens prend effectivement le risque d’une intégration longue et difficile, là où de nombreux candidats au maintien ont misé sur des valeurs sûres du championnat de France. « A eux de prendre leurs marques dans le club, dans le vestiaire et sur le terrain, poursuit celui qui est en poste depuis janvier 2015. J’attends d’eux qu’ils apportent à la fois leurs qualités de joueurs et d’hommes, les deux éléments sont liés et très importants pour réussir à l’Amiens SC. »

Publicité


Pour y parvenir, il faudra très certainement réussir à briser la barrière de la langue. « J’ai demandé à ce qu’ils aient trois cours de français par semaine et ce sera également le cas pour nos deux colombiens, rassure Bernard Joannin. L’idée est qu’ils progressent très rapidement dans notre langue mais on réfléchit aussi à la possibilité de voir l’un de nos entraîneurs qui a vécu plusieurs années aux Etats-Unis intervenir pour aider notre coach sur l’aspect tactique. »

Publicité


Pour le reste, Christophe Pélissier aura encore pour mission de créer un collectif à partir d’un amalgame de joueurs venus d’horizons divers et variés. Faute de mieux, l’entraîneur de l’Amiens SC devra relever ce défi de taille mais à la hauteur de son talent.

Romain PECHON

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments