Christophe Pélissier s’interroge sur l’utilisation de la VAR

Satisfait de l’annulation du carton rouge infligé à tort à Bakaye Dibassy contre Monaco, Christophe Pélissier regrettait néanmoins la non-intervention de la VAR durant la rencontre pour annuler une décision qui aurait pu être bien plus grave pour l’Amiens SC. 

Un flou sur l’utilisation de la VAR

Dans cette période difficile sur le plan sportif, l’Amiens SC a obtenu une bonne nouvelle par le biais de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle (LFP), mercredi soir. Expulsé dans le temps additionnel contre Monaco, pour un contact dans les airs avec Falcao, Bakaye Dibassy a finalement été blanchi. Il pourra ainsi prendre part au match contre Guingamp, samedi. « On va pouvoir utiliser Bakaye (Dibassy), c’est très bien, mais la chose que je me demande c’est pourquoi on n’utilise pas la VAR sur cette situation, regrette Christophe Pélissier. Ça n’a pas porté préjudice parce que c’était à la 93e minute, mais si ça se passe avant… »

D’autant que l’arbitre de la rencontre a très vite reconnu s’être trompé après visionnage des images. Monsieur Brisard en a alors tenu compte dans son rapport. Une mention qui a permis l’annulation du carton rouge infligé à Bakaye Dibassy. De quoi laisser un goût amer à Christophe Pélissier : « Il y a des décisions hâtives ! J’étais pour la vidéo pour des choses comme ça. Je ne comprends pas. C’était dans la précipitation en plus. Vu du banc, je pense qu’il le touche, mais la vidéo permet de revoir donc je ne comprends pas. C’est bien pour nous parce que la décision est rétablie, mais je me dis que si ça se passe en cours de match, on est handicapé ! »

Une incompréhension d’autant plus légitime que Younousse Sakharé s’est vu retirer un carton rouge et être rappelé des vestiaires pour une action similaire lors de la rencontre Bordeaux/Saint-Etienne. Preuve, si besoin il en était, que la vidéo ne réglera pas tous les problèmes dans le football.  

R.P.

Laisser un commentaire