Christophe Pélissier : « L’élimination du PSG ? La plus mauvaise chose qui pouvait arriver »

Alors que le Paris Saint-Germain pourrait faire le déplacement en Picardie sans Neymar et Mbappé, tous deux fatigués selon Thomas Tuchel, l’entraîneur de l’Amiens SC, Christophe Pélissier, s’attend à un match compliqué face à une bête blessée, trois jours après leur élimination en quart de finale de Coupe de la Ligue.

Une tâche encore plus ardue 

Alors que le Paris Saint-Germain représente déjà un véritable défi en temps normal, défier le champion de France en titre dans la foulée de sa première défaite de la saison sur le plan domestique est tout sauf une bonne nouvelle pour Christophe Pélissier. « C’est même la plus mauvaise chose qui pouvait nous arriver, clame le technicien. La seule chance qu’on a de contrarier une équipe comme cela, c’est quand elle n’est pas à 100%, quand ils ont un peu la tête ailleurs, comme l’année dernière en fin de saison (ndlr : 2-2 à la Licorne). C’est peut-être ce qui leur est arrivé mercredi contre Guingamp. Trois jours après, ça augmente encore le niveau de difficulté que l’on va devoir affronter. »

Et pour cause, Amiens apparaît comme la victime désignée d’une bête blessée déterminée à laver l’affront. Toutefois, Christophe Pélissier a tenu à livrer un discours positif et centré sur la performance de ses joueurs. « On aurait pu espérer qu’ils arrivent avec une concentration moins importante mais d’un autre côté, je n’ai pas trop envie de m’occuper de ce que Paris va faire, souffle-t-il. Qu’importe le rapport de forces, c’est mon équipe qui m’importe. On doit donc donner le maximum que l’on peut donner en étant à notre niveau d’implication maximal. Ça fait partie des matches où la tête va conditionner beaucoup de choses. »

Effectivement, si Amiens aborde la rencontre la peur au ventre, avec la crainte de prendre une volée, la finalité ne sera sûrement pas étrangère à cela. Délestés de la pression du résultat, les Picards n’ont finalement que très peu à perdre sur un tel match. Alors autant y aller sans complexe pour ressortir de cette bataille la tête haute. 

R.P.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire