Christophe Pélissier : « On a montré qu’on serait là jusqu’à la fin de saison »

Pélissier Amiens SC

Après cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues, Amiens a rectifié le tir en s’imposant contre Caen (1-0), samedi soir. Un succès qui doit lancer la deuxième partie de saison et en appeler d’autres face aux concurrents directs selon Christophe Pélissier. 

Caen, un tournant ?

Dans une saison, il y a des matches qu’il s’avère indispensable de gagner. Si Amiens avait obtenu un maintien pour le moins confortable la saison dernière, personne n’oublie le succès au forceps à Lille (0-1), début avril. Fort de ce résultat, Amiens enchaînait avec deux autres victoires probantes devant Caen (3-0) et Strasbourg (3-1). Trois matches qui faisaient basculer la saison du promu du bon côté.

Davantage dans le dur cette année, les Picards espèrent avoir posé les bases du renouveau contre ces mêmes Normands, samedi soir. « Cette victoire était importante d’un point de vue psychologique. On jouait contre un concurrent direct, il fallait prendre les trois points, avoue Christophe Pélissier. Il y a eu un gros soulagement dans le vestiaire parce que les joueurs sont enfin récompensés de leurs efforts. »

La confirmation attendue

En outre, les Amiénois ont évité une nouvelle défaite qui les aurait enfoncé un peu plus dans leurs doutes. Surtout, ils ont profité d’une succession de résultats favorables, avec les défaites de Dijon et Guingamp ou bien encore le match nul de Monaco, pour s’extirper de la zone rouge. Et même si les Dijonnais et les Caennais disposent d’un match en retard, Amiens s’est donné un peu d’air pour aborder plus sereinement la suite.

S’il sera difficile de confirmer face à l’Olympique de Marseille dans son stade Vélodrome, à huis clos ou non, Amiens sait pertinemment que son salut passera avant tout par les rencontres face à ses concurrents directs. « Il va falloir encore six ou sept victoires pour se maintenir, pronostique Pélissier. Quand on veut se maintenir on doit être performant à la maison, notamment contre les concurrents directs. On a montré qu’on serait là jusqu’à la fin de saison, qu’on allait lutter avec nos armes. » 

Et si le chemin sera très certainement plus tortueux cette année, Amiens croit en ses chances de passer la ligne d’arrivée avec une longueur d’avance sur les trois derniers. Pour cela, il faut désormais confirmer les promesses entrevues face à Caen.

R.P.

2 Commentaires

  1. Mr Pechon Romain soyez un peu plus objectif dans vos commentaires on le sait on a perdu cinq matchs de suite et les joueurs aussi pas la peine de nous le rabâcher tous les jours puisque vous êtes si fort dite nous qui des six équipes du bas de tableau auraient fait mieux sachant pour rappel que nous avons joué le PSG le LOSC Lyon Lyon et à Rennes

    • Bonjour Monsieur Paris, Mais pourquoi toujours chercher le négatif ? Les cinq défaites de rang, c’est un constat factuel qui a pour objectif d’introduire le contexte de cette rencontre. Cela fait partie du cadre d’analyse de la saison de l’Amiens SC, que cela vous plaise ou non 😉 Cordialement

Laisser un commentaire