Christophe Pélissier Amiens SC

Moins de deux ans après avoir vécu la plus belle émotion de son histoire au stade Auguste Delaune, l’Amiens SC retourne pour la première fois à Reims, ce samedi. Et s’il ne nie pas que le contexte est particulier, Christophe Pélissier veut se focaliser sur l’enjeu du moment : le maintien. 

Un souvenir à évacuer

« C’est Monconduit qui va le frapper (…) au deuxième poteau, ce n’est pas fini, la remise instantanée vers le point de penalty, ballon qui traîne sur Bourgaud qui frappe ! Qui marque ! C’est fou, c’est fini, Amiens est en Ligue 1. Quel scénario, quelle histoire. » Personne n’a pu oublier le commentaire de Jérôme Bigot, journaliste de beIN Sports, sur le but historique inscrit par Emmanuel Bourgaud le 19 mai 2017. Un souvenir qui remonte aujourd’hui à la surface car Amiens va retourner sur les terres de cet exploit, à Reims, samedi. « Il faut faire attention car ce n’est pas un pèlerinage. On a tous vécu un moment extraordinaire ce jour-là mais il y a deux ans qui sont passés, tempère Christophe Pélissier. On va là-bas pour prendre trois points si on peut, un si on ne peut pas faire mieux. »

Le tout avec une équipe qui a beaucoup changé depuis deux ans rappelle l’entraîneur de l’Amiens SC : « On est quelques-uns à avoir vécu cette soirée-là, quand on va arriver et voir ce stade, ça va faire un petit quelque chose mais on n’est pas du tout dans cette pensée. A part Régis (Gurtner), Thomas (Monconduit), Khaled (Adenon), Oualid (El Hajjam), Jordan (Lefort) et Bakaye (Dibassy), ce sont d’autres joueurs pour un autre match à une autre époque. » Parmi eux, Alexis Blin n’a pas oublié ce moment gravé à tout jamais dans les mémoires : « J’ai cru comprendre que c’était mythique oui ! A l’époque j’avais suivi la montée d’Amiens. J’avais pu voir qu’Amiens avait fait un exploit à Reims, ce qui lui avait permis d’accéder à l’élite. »

Aujourd’hui, l’enjeu est justement de conserver cette place si chèrement acquise il y a deux ans de cela. Et cela passe forcément par Reims, lieu ô combien symbolique où le souvenir devra rapidement laisser place au présent afin de continuer à écrire les plus belles pages de l’histoire du club.  

Romain PECHON

Laisser un commentaire