Président de l’US Camon, Christophe Richard souhaite que son club réalise un bon parcours en coupe de France, cette saison. Pour cela, il faudra écarter une solide équipe de Croix, au stade du cinquième tour, avant de pouvoir rêver à encore plus grand. Entretien.

Il y a l’envie de faire quelque chose en coupe cette année ?

Oui, ça fait longtemps que Camon ne s’est pas projeté en coupe parce qu’on se fait éliminer rapidement tous les ans. C’est un peu dommage quand on voit certains clubs à côté faire des choses alors qu’on en n’est pas capable. Cette année, il faut que l’on fasse quelque chose. Maintenant il y a le tirage, et on prend Croix, mais tout est possible. On espère, et les garçons vont tout faire pour aller au bout.

Croix sera un très beau défi…

C’est vrai mais, comme toutes les équipes, on aurait préféré aller plus loin et tirer un gros nom. C’est comme ça, il faudra faire avec Croix et j’espère qu’on l’emportera.

Si le championnat reste vital, un parcours en coupe fait parler du club…

C’est surtout que ça peut donner un ballon d’oxygène au club parce qu’il y a de l’argent à la clé et il y a une bonne récompense pour les joueurs. Il faut y croire et faire en sorte que l’on s’intéresse à la coupe. La coupe de France, c’est intéressant, ça fait parler du club et c’est magique !

On rêve déjà d’aller loin quand on entre dans la compétition… Jouer une Ligue 1 ou une Ligue 2…

Exactement. Et puis pour le club, si on peut jouer à la maison, ça fait venir du monde et ça fait connaître le club. Ça donne envie à des joueurs de venir au sein de l’US Camon.

Comment jugez-vous le début de saison du club en championnat ? 

On n’a pas perdu et c’est déjà ça, mais on ne peut pas rester sur des matches nuls parce que l’on n’avance pas. Je pense qu’on va débloquer le compteur un jour ou l’autre parce qu’on a une belle équipe ! Il manque peut-être un joueur en défense mais sur l’ensemble, c’est équilibré. Je pense que l’on peut faire des choses, mais le football n’est pas une science exacte. Il faut prendre match par match et on verra à la fin de la saison.

A terme, quel est l’objectif de l’US Camon ? Devenir le deuxième club de la métropole ?

Deuxième ou troisième, peu importe, mais c’est que l’on puisse monter un niveau au-dessus. La montée en N3 a toujours été mon objectif et je ne l’ai pas perdu de vue. En attendant, faire un beau parcours en coupe est notre objectif.

Tous propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Zahir Zerdab (US Camon) : « La mayonnaise n’a pas encore pris »

Régional 1 : L’US Camon avance toujours au ralenti

Laisser un commentaire