Après une défaite sur la pelouse de Loon-Plage, concurrent direct à la deuxième place en Régional 1, Corentin Nagy, capitaine de l’US Camon, avoue que son équipe a été bousculée physiquement. Cependant, il estime que cette défaite ne doit pas mettre fin aux ambitions du promu. Entretien. 

Corentin Nagy, les voyages sont difficiles en 2020…

Ils ne se passent pas comme on les avait espérés. On a eu un match très compliqué contre une équipe très athlétique qui a mis une pression constante tout le match. On prend un nouveau rouge, qui est assez incompréhensible, mais qui est là.

Un rouge qui vient conclure une première demi-heure mouvementée…

On arrive à revenir à 1-1 juste après l’ouverture du score, c’est un point très positif. Mais notre gardien se troue un petit peu sur une sortie et on prend le 2-1. Derrière, c’était très dur pour revenir parce qu’ils étaient très athlétiques et ils ont fermé la baraque.

C’est donc le défi physique qui a fait défaut ?

Pour moi, c’est clairement ça. Ils nous ont imposé des duels auxquels on n’était pas forcément préparés. On a pris beaucoup de coups, on s’est fait manger dans tous les duels. Quand on ne gagne pas les duels, on ne peut pas gagner.

L’objectif de la deuxième place se complique après cette défaite contre un concurrent direct…

L’objectif s’éloigne aussi avec la victoire de Saint-Omer (ndlr : à Longueau). On continue notre bonhomme de chemin du début de saison, c’est-à-dire faire de notre mieux à chaque match, et on fera les comptes à la fin de la saison. Ça ne change rien à nos ambitions. Si ça n’est plus la montée, on voudra toujours bien figurer dans ce championnat qui est quand même un beau championnat.

En tant que défenseur, ça doit être compliqué parce que vous êtes bien moins solides qu’en début de saison…

C’est toujours compliqué de prendre autant de buts, mais à chaque fois on tire le même constat. On prend des buts évitables. A chaque fois, c’est la responsabilité d’un secteur ou d’une chose mal gérée. On donne des buts. Et là où l’on ne se faisait pas forcément punir en début de saison, maintenant c’est constamment but. Pour l’instant, le vent est dans le mauvais sens, à nous d’inverser la tendance au plus vite.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Régional 1 : L’US Camon rechute

Sébastien Léraillé (ESC Longueau) : « J’ai enfin retrouvé le visage de mon équipe »

Laisser un commentaire