Valenciennes Amiens SC Coupe de France

Marqué par la mise à disposition des fameux jeu de maillot, le quatrième tour est aussi et surtout l’occasion pour nos pensionnaires de profiter de tirages plutôt favorables pour poursuivre l’aventure et entretenir le rêve d’une épopée. Présentation complète.

Publicité


L’Amiens Portugais cherche de la confiance

Avec un nul et une défaite en championnat, le début de saison de l’Amiens Portugais n’est pas à la hauteur des espérances. Dans un tel contexte, la coupe de France peut apparaître comme l’occasion « de remettre les têtes à l’endroit et d’emmagasiner de la confiance avant la réception de Beauvais« , le week-end prochain en championnat, reconnaît Benoît Sturbois. « Pour autant, il ne faut pas croire que ce sera simple. On a en encore pas mal d’absents, ce match sera accompagné de son lot d’incertitudes, au-delà même du niveau de l’adversaire, assure le coach des Portugais. Prenons ce match avec beaucoup de sérieux, c’est le meilleur moyen de bien y figurer et de passer, ce qui nous permettra d’avancer. »

Publicité


BERCK (D1) – AMIENS PORTUGAIS (R2) 

Dimanche 4 octobre, 15 heures

Stade Municipal, Berck

Arbitre : M. Makhlouf

Le RC Amiens rêve d’une épopée

Six ans après sixième tour contre Chambly (ndlr : perdu 0-5), le RC Amiens se verrait bien aller de nouveau loin dans la compétition et pourquoi pas s’offrir une belle épopée en marque du championnat cette saison. Avant ça, il faudra éviter de tomber dans le piège de la suffisance face à Crevecoeur, une formation de D2. « Il n’y a jamais de tirage facile, le tirage est uniquement bon si on parvient à se qualifier pour le tour suivant, prévient Nicolas Cauvin. On aurait pu taper une N2 c’est sûr, on va finalement jouer une D2. Maintenant, j’ai un ancien joueur là-bas et je sais qu’ils se sont bien renforcés, avec notamment l’arrivée de joueurs de Ligue durant l’intersaison. Ils viennent aussi de mettre 4-0 à une R3, ce sera donc un match à prendre très au sérieux. Si on veut faire une belle aventure, il faut déjà passer ce match. »

Publicité


CREVECOEUR (D2) – RC AMIENS (R3) 

Dimanche 4 octobre, 15 heures

Stade Municipal, Crevecoeur le Grand

Arbitre : M. Dumont

L’ESC Longueau s’attend au piège

Très bien lancé en championnat, l’ESC Longueau retrouve la coupe de France avec un match de tous les dangers à Montdidier, qui évolue deux divisions en-dessous. « Ca pue le traquenard ! » annonce même Sébastien Léraillé. « Je me méfie de tous ces matches où tout le monde se connaît, où Longueau est un peu l’équipe à abattre de par l’histoire mais c’est le charme de la coupe de France ! C’est le petit contre le gros et l’équipe supérieure hiérarchiquement se doit de se qualifier mais si on ne met pas les ingrédients qu’il faut et si on ne respecte pas l’adversaire, on va décupler sa motivation et ça va être compliqué. Si plusieurs joueurs sont comme ça, on se retrouve comme à Verton l’année dernière ! » Aux portes d’un septième tour, Longueau était alors tombé de haut chez un pensionnaire de D1. Une défaite qui a marqué Sébastien Léraillé. « Je ne vais pas dire que je traîne cette élimination comme un boulet, mais quand j’aborde ces tours, la première indication que je donne aux joueurs c’est de faire attention à comment appréhender le match, explique-t-il. C’est la base. Si on se dit que ça va être facile, c’est mort. Si on se dit qu’il va falloir y aller avec les crocs pour bien préparer le championnat derrière aussi, on se met déjà dans une bonne position. Ensuite, si l’adversaire mérite de passer, il passera. » Le tout sans Boquillon, et sur un terrain qui sera compliqué à cause de la pluie tombant sur le département ce week-end.

Publicité


MONTDIDIER (R3) – ESC LONGUEAU (R1)

Dimanche 4 octobre, 15 heures

Stade du Moulin Cardenier, Montdidier

Arbitre : M. Cambon

L’US Camon veut voir plus loin

Auteur d’un excellent début de championnat, l’US Camon veut également aller loin en coupe de France cette saison. « On veut progresser, ne pas reproduire les mêmes erreurs que la saison dernière, affirme Titi Buengo. On a donc l’obligation de se qualifier mais il faut aussi faire preuve de méfiance. Pour notre projet, ce ne serait pas bon de passer à côté. Aussi bien en coupe qu’en championnat, il faut sans cesse repousser nos limites. » Et même s’il se veut respectueux de l’adversaire, l’entraîneur de Camon estime que son groupe a suffisamment d’expérience pour ne pas être la mauvaise surprise de ce quatrième tour. « Je peux naviguer assez sereinement dans ce domaine-là, confirme-t-il. Mon groupe a de la maturité et me paraît à l’abri de ce genre de piège. Surtout, je vais respecter l’adversaire en mettant ma meilleure équipe sur le terrain. On n’aura aucune excuse en cas d’élimination. Maintenant, si on joue à notre niveau, tout en respectant l’adversaire, je pense qu’on n’a rien à craindre. »  

HARBACQ (D4) – US CAMON (R1)

Dimanche 4 octobre, 15 heures

Stade Municipal, Harbacq

Arbitre : M. Delion

A lire aussi : 

Kévin Martinez (AC Amiens) : « Se poser les bonnes questions »

US Camon : Mathurin Sakho, la cerise sur le gâteau

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments