En grande difficulté en championnat, l’ESC Longueau aimerait bien profiter d’une bouffée d’oxygène en coupe de France pour retrouver de la confiance et enfin lancer sa saison. Entraîneur adjoint du club, Pierre Bourdet met les joueurs face à leurs responsabilités. Entretien.

Dans quel état d’esprit abordez-vous votre entrée en lice dans une compétition qui vous avez plutôt bien réussi la saison dernière ?

Même si le début de saison est compliqué, on reste focalisé sur notre objectif. Il reste des choses à corriger, notamment sur le plan défensif. L’an dernier, on prend douze buts sur l’intégralité de la saison, là on en est déjà à huit après trois matches. On a un bel effectif, il faut introduire de la concurrence. Il faut faire comprendre aux joueurs que seuls les meilleurs joueront le week-end suivant. Si on passe au travers sur un match, on le payera le week-end suivant. Il y a toujours une bonne ambiance, on se sert les coudes, mais il est temps d’obtenir de bons résultats, à commencer ce week-end en coupe de France.

Cette compétition peut-elle vous permettre de retrouver de la confiance ? 

Ce match peut être un déclic. Il est vrai que l’an dernier on lâchait moins de forces en championnat, on était donc dans de meilleures dispositions au moment de jouer les matches de coupe de France. Cette année, ce sera peut-être plus compliqué d’allier les deux. Maintenant, fait un beau parcours nous redonnerait sans doute un peu de vigueur et de confiance dans l’optique du championnat.

Après votre parcours de l’an dernier, vous serez plus que jamais attendu…

On le ressent déjà un peu championnat. Quand on se déplace, on est vu comme l’équipe qui est allée loin en coupe de France. On se sait attendu mais c’est une nouvelle compétition, on redémarre de zéro. On s’attend à un vrai match de coupe, contre une division inférieure, à l’image de celui qu’on avait joué à Béthune, déjà une D1, l’an dernier. On était passé en prolongation, on sait à quoi s’attendre, c’est-à-dire un jeu assez direct et physique. J’espère qu’on sera en mesure de capacité de passer pour engranger de la confiance. Dans le cas contraire, ce sera assez compliqué pour la suite de la saison.

Peut-on s’attendre à de nombreux changements pour ce match ?

Au rayon des absents, Ludovic Demetz est laissé au repos. Ensuite, on fera jouer ceux qui le méritent et qui ont les valeurs escomptées. Défensivement, on va repartir sur une base qui correspond à celle de l’année dernière. On était costaud dans cette configuration et surtout on a pris trop de buts dernièrement. Arthur (Boquillon) qui a été très bon avec l’équipe réserve la semaine dernière va reprendre sa place aux côtés de Simon (Petit). On s’est aperçu qu’il manquait un peu de coordination et de vécu entre nos deux centraux.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

ST AUBERT US (D1) – ESC LONGUEAU (R1)

3ème tour de coupe de France

Dimanche 15 septembre à 15 heures

Stade Municipal, Saint-Aubert

Arbitre : M. Legrand

ESC LONGUEAU : Chatalen (c.) – Roussel, Boquillon, Petit, Kwinta T., Delcuse, Villez, Lemaire – Bouvet, Kwinta R., Tassart

Laisser un commentaire