Coupe de France : L’ESC Longueau rêve du RC Lens


Qualifié pour le 7e tour de Coupe de France, après sa victoire sur le terrain de Lambres-lez-Douai (1-2) dimanche dernier, l’ESC Longueau se met désormais à rêver d’un gros tirage alors que les équipes de Ligue 2 – dont le RC Lens – font leur entrée en lice à ce stade de la compétition.

La suite après cette publicité

Vanpuywelde aimerait le RC Lens, Léraillé veut avant tout jouer à domicile

Deux ans après un historique huitième tour de Coupe de France sèchement perdu contre Croix (0-7), pensionnaire de CFA (ndlr : l’actuel National 2) et une mise au vert de luxe à Clairefontaine, Longueau ne serait pas contre un adversaire de calibre supérieur cette année. « Je préfère jouer un 7e tour contre Ligue 2 que d’aller en 8e pour jouer un club de National comme Boulogne, Dunkerque ou encore Chambly, qui ne font pas forcément rêver les footballeurs amateurs, assène Kévin Vanpuywelde, buteur providentiel au tour précédent. Même si la défaite contre Croix avait été logique et qu’atteindre le 8e tour était une performance historique pour le club, c’était regrettable de quitter la compétition de la sorte. »

La suite après cette publicité

Membre d’une famille dotée de nombreux fans du RC Lens, l’attaquant de Longueau rêve de croiser la route des Sang et Or au prochain tour : « J’aimerais qu’on tire Lens et pourquoi pas aller jouer ce match à Bollaert ! » Un désir partagé par son président, René Playe, qui serait même prêt à inverser la rencontre si le tirage au sort lui offre la chance de rencontrer le club artésien. « On aimerait à nouveau aller au 8e tour mais on se rend compte qu’il ne reste plus qu’un club de R3, deux clubs de R2 dont nous et onze clubs de R1, énumère René Playe. Après quitte à mourir, autant que ce soit sur un club de Ligue 2. Auquel cas où ce serait un gros club de Ligue 2 comme Lens, on verrait pour jouer à La Licorne ou si ce n’est pas possible à Bollaert. »

La suite après cette publicité

Il faudra alors convaincre son entraîneur, Sébastien Léraillé, sur une toute autre ligne de conduite que son président et son joueur : « Mon seul souhait est de recevoir. De mon côté, je suis plus focalisé sur le prochain match de championnat contre Soissons que le tirage de Coupe de France. C’est une compétition qui appartient aux joueurs et aux dirigeants. Ce que je souhaite, c’est que ce soit le début d’une belle aventure. Et on prendra ce que le tirage nous donnera. » Des Cheminots d’Hazebrouck au RC Lens en passant par Gamaches ou encore Nesle, les possibilités sont nombreuses pour les Longacoissiens qui ont quoi qu’il en soit l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club.

La suite après cette publicité

Romain PECHON

Laisser un commentaire