Un an après la terrible désillusion subie à Verton, l’ESC Longueau fait son retour en Coupe de France, du côté de Villers-Bretonneux, dans le cadre du deuxième tour de la compétition.

Publicité

Eviter la mauvaise surprise 

Tombé face à une équipe de Départemental 1, l’an dernier, au sixième tour de la Coupe de France, l’ESC Longueau retrouve cette compétition avec un adversaire de même niveau, en se rendant à Villers-Bretonneux. « L’humiliation de Verton n’est toujours pas digérée, avoue Sébastien Léraillé. J’attends que l’on montre une belle image du club et que l’on respecte la hiérarchie. C’est un club que j’apprécie et j’ai eu la chance de récupérer quelques éducateurs de qualité de chez eux. Il faut montrer une bonne image et surtout être à la hauteur. La coupe appartient aux joueurs mais qu’ils fassent très attention parce que je serai intransigeant sur les attitudes et le comportement. »

Publicité

Et s’il refuse de parler de revanche à prendre, le technicien samarien espère que son équipe se montrera au niveau dans tous les domaines pour son entrée en lice. « Je ne dirais pas une revanche. L’an dernier, on était aux portes d’un septième tour et on a été plus que catastrophiques parce qu’on a été irrespectueux du football et de l’adversaire, aussi bien à travers les attitudes qu’à travers la préparation du match, assène-t-il. Si on respecte l’adversaire et que l’on met les ingrédients qu’il faut, on ne peut que se qualifier. Mais si on prend les gens pour des cons (sic), on se fera punir. » Pour ce rendez-vous, les Longacoissiens seront privés de Gaëtan Tassart et Arthur Boquillon, tous deux blessés.

Publicité

A.R. avec R.P.

VILLERS-BRETONNEUX (D1) – ESC LONGUEAU (R1)

Deuxième tour de la Coupe de France

Dimanche 6 septembre, 15 heures

Stade Louis Timmerman, Villers-Bretonneux

Arbitre : M. Dereuder

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire