Coupe LFHF : L’AC Amiens (b) en lice pour un triomphe

L’équipe réserve de l’AC Amiens joue gros ce lundi. Opposée à Choisy-au-Bac pour le compte de la finale de Coupe de la Ligue des Hauts-de-France, la formation entraînée par Benoît Sturbois peut sublimer sa saison après avoir obtenu son maintien en Régional 2.

L’AC Amiens (b), tombeur des équipes de R1

Une semaine après avoir clôturé sa saison en championnat sur un match nul face au FC Chambly (c) (2-2), l’équipe réserve de l’AC Amiens joue son dernier match de la saison. Sans doute le plus important, contre Choisy-au-Bac, équipe fraîchement reléguée en Régional 2. « Cette équipe de Choisy a eu pas mal de pertes lors de l’intersaison, ce qui fait qu’elle a eu un peu plus de difficultés cette année en championnat, justifie Benoît Sturbois, entraîneur de l’AC Amiens (b). Sur les deux derniers matches de Coupe, ils sont allés battre l’équipe (c) de Chambly sur le score de 0-3 et au tour précédent, ils sont allés battre Billy-Montigny en étant mené 2-0. C’est une équipe qui ne lâche rien, prévient-il. Il va falloir être dans un beau jour parce que sinon, on n’arrivera pas à gagner cette finale. »

Coupe de la Ligue HDF : Le programme des finales

Prévenus et sans aucun doute conscients, Benoît Sturbois et ses joueurs devront faire face à une formation de renom pour cette finale de Coupe. « Pour eux, c’est le match. Qui plus est car leur coach s’en va l’année prochaine, annonce l’entraîneur amiénois. Les joueurs adverses auront à cœur de bien terminer cette saison et d’avoir un trophée pour leur coach qui s’en va. Il y est apprécié, donc cet aspect va avoir un rôle important pour les joueurs. » Il poursuit. « Les joueurs seront sur-motivés en face, c’est à nous de l’être aussi parce que c’est ce qui a fait notre force lors des tours précédents où on a réussi à retourner la tendance (ndlr, qualification à Roye-Noyon aux tirs au but après avoir été mené 2-0, notamment) », se remémore Benoît Sturbois.

Une préparation sans équivalence

Pour préparer au mieux cette rencontre phare, l’AC Amiens (b) a du s’organiser avec un calendrier démentiel rythmé par les matches du week-end en championnat, les rencontres remises lors des mois antérieurs et les matches de Coupe le mercredi. Un ensemble que Benoît Sturbois s’autorise à comparer avec celui de son adversaire du week-end. « On subit beaucoup de matches en parallèle à Choisy qui a délaissé le championnat sur la fin pour se consacrer à la Coupe. Ainsi, ils devraient normalement être plus frais que nous puisqu’ils ont pu économiser des joueurs sur le championnat pour les préserver pour les tours de Coupe, ce que nous n’avons pas eu le luxe de faire parce qu’on jouait sur les deux tableaux. »

Régional 2 : L’AC Amiens (b) finit sur un nul

Une contrainte qui ne dérange finalement pas Benoît Sturbois étant donné le travail effectué avec le groupe tout au long de la saison et ces dernières semaines. « On a pu laisser quelques joueurs au repos contre Chambly et ne faire que deux séances lors de cette semaine. Malgré tout, je pense que le niveau d’état de fraîcheur physique et mental sera bon chez nous, rassure-t-il. Je ne pense pas que cela puisse faire la différence d’un côté ou de l’autre puisque chez nous, on travaillait de sorte à avoir la capacité à répéter les efforts. Les joueurs sont largement capables après la saison qu’ils ont faite malgré l’enchaînement des matches de répondre présents physiquement. »

Régional 2 : L’AC Amiens (b) organise un match de détection

Proche de ses joueurs en tant qu’entraîneur mais aussi lorsqu’il est obligé d’évoluer sur le terrain, Benoît Sturbois se veut rassurant concernant l’état d’esprit de ses joueurs avant d’évoquer l’importance de ce match. « Je les sens plutôt décontractés parce qu’on essaie de ne pas changer les habitudes, même si on a pu avoir à disposition tous les joueurs cette semaine pour les entraînements, ce qui n’est pas le cas quand ils s’entraînent avec l’équipe première. On a obtenu notre maintien et avec une coupe au bout, ce serait magnifique. Pour moi, les finales ne se jouent pas, elles se gagnent. C’est bien beau d’avoir été en finale mais on ne retiendra que le nom du vainqueur. Ils peuvent mettre leur nom sur le palmarès du club sur une coupe qui n’a jamais été gagnée, ce serait historique. »

Toutefois, Benoît Sturbois affirme « que Choisy part favori en étant issu d’une division supérieure même s’ils descendent » et garde en tête les performances contrastées de son équipe en championnat lors de cette saison. Concernant les éléments qui composeront le groupe de l’AC Amiens, un seul absent est à signaler avec Piim Salomon.

J-B.P.

Le groupe des 14 joueurs pour la finale

Boizart (g.) – Benoudren, Thioune, Piotroswki, Binet, Idez, El Hadji – Villier, Facquier, Kennich, Ettaibi, Boutarfa – Nzeza, Poidevin.

Entraîneur : Benoît Sturbois

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ESC Longueau : Le programme de reprise dévoilé

Lacina Traoré : « Mon passage à Amiens a été un désastre »