Auteur d’un but et d’une passe décisive lors des deux premiers matches de la saison, Serhou Guirassy semble déjà avoir pris le leadership à la pointe de l’attaque amiénoise. Pour autant, est-il forcement le titulaire indiscutable pour la suite de la saison ?

Oui, Serhou Guirassy a toutes les chances de rester numéro 1 pour Valentin Rose

Serhou Guirassy a prouvé depuis son arrivée au club en janvier dernier qu’il était efficace. Trois buts inscrits en 13 matches et déjà un cette année. De plus, l’arrivée de Luka Elsner au poste d’entraîneur le conforte dans ce rôle central d’attaquant pivot. L’avant-centre amiénois se montre très utile dans ce schéma tactique. Son jeu dos au but permet de créer des espaces pour ses coéquipiers et de faire remonter tout le bloc. De plus il reste lucide devant le but dès qu’une opportunité se présente comme en atteste son but face au LOSC sur son unique frappe de la partie. La confiance qu’il a engrangée durant les matches amicaux se ressent aujourd’hui. Enfin, pesant plus sur la défense adverse et étant plus tueur devant le but que Moussa Konaté, l’international espoir a toutes les chances de rester numéro un dans la hiérarchie durant la saison.

Non, pas forcément pour Cédric Quignon

Oui, Serhou Guirassy a pris une longueur d’avance. Moussa Konaté à la CAN pendant la préparation de la saison, l’international espoir a de ce fait été installé naturellement comme le titulaire à la pointe de l’attaque lorsque Luka Elsner a fait évoluer son équipe en 4-2-3-1. Pour autant, le retour du meilleur buteur amiénois en Ligue 1 pourrait rebattre les cartes. Si un départ de l’attaquant sénégalais semblait inéluctable pendant l’intersaison, celui-ci apparaît moins évident aujourd’hui, la piste anglaise, privilégiée par le joueur, s’étant éteinte au moins pour ce mercato. Ainsi, le nouveau coach amiénois pourrait avoir à sa disposition deux avant-centres de bon niveau et avec des profils assez semblables pour le reste de la saison. Si pour l’instant, le second a un déficit de préparation, il pourrait vite postuler à nouveau pour une place de titulaire.

Si Luka Elsner semble privilégier un schéma à une seule pointe, celui-ci a aussi testé d’autres systèmes lors des matches amicaux et il n’est donc pas impossible que le duo Konaté-Guirassy soit aligné dans certaines rencontres ou dans certaines circonstances de matches comme ce fut le cas lors de la seconde partie de saison dernière par Christophe Pélissier. Enfin, même en cas de départ de Moussa Konaté d’ici la fin du mercato, les pays du Golfe lui faisant encore les yeux doux, avec le retour d’un véritable pourvoyeur de ballon comme l’est Gaël Kakuta, d’autres joueurs pourraient également prendre seuls la pointe. En effet, Chadrac Akolo qui a été recruté pour sa polyvalence cet été, peut également être aligné en pointe. Tout comme Juan Ferney Otero, qui pourrait faire parler sa vélocité à ce poste. Une saison de Ligue 1 est longue et l’alternance peut aussi être gage de succès.

Votre avis compte

À lire aussi :

Saman Ghoddos : « On a beaucoup de qualité cette année ! »

[J2] Amiens SC – LOSC : « Il n’y a pas rouge, c’est évident »

L’Amiens SC a lancé sa saison [PODCAST]

6 Commentaires

  1. n’ oubliez pas que konaté est l’artisan principal du maintien et on l’a vu dès son retour de blessure alors ne le jettez pas comme une vulgaire chaussette il est NOTRE avant centre en duo avec Guirassy

  2. Un duo Konaté Guirassy titulaire posera d’autres problèmes :

    Quel équilibre après derrière si kakuta en 10 est lui aussi incontournable ? Qui pour occuper les ailes dans ce cas ? Si on y met Akolo et Ghoddos, alors on ne joue plus qu’à un milieu défensif ou alors on passe à une défense à 3.

    Un seul milieu défensif quand on en a 4 de valeur dans l’effectif c’est du gâchis.

    Une défense à 3 s’improvise pas non plus.

    Pour moi il est clair que le 4 2 3 1 est le système le plus équilibré sur le terrain et en terme de rotation d’effectif car tous les postes seront doublés (des qu’un stoppeur et qu’un arrière droit seront arrivés .

    Au final Konaté et Guirassy devront partager les titularisations….

    • Elser souhaite mettre en place une défense à 3 justement (cf le 11 amiénois) …du coup plutôt du 3 – 5 -2. Restera à voir si les ailliers seront les défenseurs latéraux ou les véritables ailliers. Au moins on ne va pas se plaindre l’effectif est très complet et offre un panel de possibilité très conséquent !

  3. Si l’année dernière nous avons souffert jusqu’au bout c’est surtout à cause du manque d’efficacité de l’attaque. Rien ne changera si un attaquant de pointe ne vient peser sur la défense centrale adverse. Nos 2 joueurs n’en ont pas l’envergure. Ce qui veut dire capable d’inscrire au moins 12 buts en 38 matchs.

Laisser un commentaire