Promu pour la deuxième fois en deux saisons, l’AS Glisy ne cesse de grandir à pleine vitesse. Arrivant en Départemental 2 sur la pointe des pieds, les Gliséins ne comptent pourtant pas faire de la figuration et vont aborder la saison 2019-2020 pleins d’ambitions sur tous les plans.

Un duo qui fonctionne

Arrivé de Blangy-Tronville il y a trois ans avec son acolyte Julien Duchossois, Adrian Jennequin présente un très bon bilan sur le banc de l’AS Glisy. Entre réussite en coupe et en championnat, les Gliséins ne cessent en effet d’impressionner. « La première année, on ne voulait pas trop faire de changement, et l’an dernier, par nos connaissances respectives, on a réussi à ramener quelques joueurs et on est monté, avec un sixième tour de coupe de France, se remémore Jennequin. L’été dernier, c’était la même chose, avec nos connaissances on a fait venir quelques joueurs de Camon, Longueau et d’un peu partout, et on est encore monté. Deux montées en deux ans, ça ne peut être que très bien ! »

Surtout, le promu a eu une impressionnante mainmise durant l’ensemble de la saison, terminant même avec la meilleure attaque et la meilleure défense du groupe. « On n’a pas trop été en difficulté sur l’intégralité de la saison, relate l’entraîneur de Glisy. Il y a des matches que l’on a perdus mais on ne méritait pas forcément de perdre, avec un manque de réalisme de notre part. C’est ce qu’il s’est passé contre Cagny ou Poix-de-Picardie où on dominait mais on a pris des buts parce que dominer n’est pas gagner. Sur le dernier match de la saison, à Talmas, les joueurs et l’entraîneur nous ont félicité et nous ont dit qu’on était la plus belle équipe, celle qui joue le plus au ballon et que c’est largement mérité pour nous. Quand on a des compliments comme ça sur une saison, c’est toujours enrichissant. »

Des ambitions élevées

Malgré son statut de double promu, l’AS Glisy ne compte toutefois pas s’arrêter en si bon chemin. « On a des joueurs qui ont joué à un haut niveau, parce qu’étant ancien joueur de l’US Camon, j’ai beaucoup de joueurs qui ont connu l’épopée de 2007 quand on avait joué Le Havre, on a des gagnants, et le maintien on n’y pense même pas pour la saison prochaine, confirme avec ambition Jennequin. L’objectif c’est de ne pas s’arrêter à deux montées, et si on peut en enchaîner une troisième, si c’est possible, on ne va pas se priver. On sait que ça va être très relevé parce qu’il va y avoir Longueau (b), Camon (b), et ça va être plus compliqué, mais rien n’est impossible. On y va pour jouer les trouble-fêtes, et si on peut être dans les deux premiers, on ne va pas se gêner. »

Et l’ambition ne se traduit pas que sur le plan du championnat pour les Gliséins. « L’objectif c’est de re-viser un sixième voire un septième tour de coupe de France si on peut le faire, parce que tout dépendra du tirage. On veut viser une coupe aussi, comme cette année, où on avait l’objectif de gagner la coupe de Somme une fois qu’on était quasiment sûrs de monter à cinq ou six journées de la fin, mais on a échoué en quarts de finale contre une très belle équipe de l’Amiens Pigeonnier, termine le technicien de l’ASG. Tant qu’on sera au club, on restera ambitieux. On a aussi un autre objectif avec l’équipe réserve pour la faire monter rapidement et ne pas avoir trop d’écart entre les deux équipes. »

Avec plusieurs joueurs passés par le niveau régional récemment, comme Chireux, en provenance du RC Amiens, ou par de meilleurs niveaux départementaux, à l’image de Leclercq, l’AS Glisy se donne le moyen de ses ambitions et pourrait bien continuer à surprendre.

Adrien ROCHER

AS GLISY (D2)

Ils arrivent : Vivien Lajoix (Longueau), Julien Vicart (sans club, ex-Longueau), Julien Chireux (RC Amiens), Manuel Luis Osvaldo (Camon), Sofiane Leclercq (Amiens Pigeonnier), Nabil Hennouni (Saint-Sauveur)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire