IME

Relégué en Départemental 1, sur la base du quotient, avec un match en moins par rapport à son adversaire direct et en ayant été dernier qu’une seule fois durant la saisonAmiens Montières peine encore à accepter son sort. Pour autant, Dominique Flahaut, son président, s’est fait une raison. A moins que l’Amiens SC ne lui redonne espoir. Entretien.

Publicité


Dominique Flahaut, où en êtes-vous par rapport à la relégation du club ?

Ce n’est toujours pas officiel ! La Ligue est bloquée parce qu’ils ont l’air perdus sur les montées. Le problème se situe à ce niveau. En ce qui me concerne, étant donné qu’on est derniers, on n’a pas tellement de recours puisque le règlement dit que le dernier descend. Je ne vois pas quel recours je pourrais faire.

Publicité


Qu’avez-vous pu faire concrètement pour sauver le club ?

Je n’ai pas trop suivi le recours de l’AFA au CNOSF puisqu’il n’a servi à rien. Le Tribunal administratif, à notre niveau, ça nous mènera dans six mois ou un an et ça ne servira pas à grand-chose. Par contre, l’Amiens SC peut peut-être s’en sortir, et je leur souhaite.

Publicité


Ce qui pourrait être une bonne nouvelle pour les clubs amateurs, leur ouvrir une brèche

Pourquoi pas ! Si le Conseil d’État donne raison, il faudra que l’on s’organise un peu plus sérieusement parce que les clubs de la Somme sont un peu endormis. Les députés Pompili et Demilly ont fait le nécessaire, les autres je ne sais pas trop. François Ruffin ne nous a pas répondu alors qu’on l’a relancé deux fois. Mais le plus important était que la députée Pompili fasse le nécessaire parce que le siège est dans sa circonscription et elle s’est beaucoup bougée !

Publicité


Est-ce que ça vous attriste que les parlementaires aient pris parti dans le combat de l’Amiens SC et pas le vôtre qui est finalement le même ?

C’est exactement le même, et oui ça m’attriste. Mais il y a beaucoup de questions à se poser. On ne se mouille pas. Quelque part, aussi, on a ce que l’on mérite. On n’a été dernier qu’une seule fois, mais c’est au moment où il ne le fallait pas. C’est comme le Covid, on peut l’attraper alors qu’on n’avait aucun problème jusqu’ici ! Mais plus sérieusement, je préfère être relégué en D1 qu’avoir le Covid.

Avez-vous encore un petit espoir que ça revienne en arrière ?

En toute honnêteté, je n’ai aucun espoir parce que Le Graet ne changera pas d’avis, sauf si la ministre des Sports intervient sérieusement, mais je ne pense pas que ce sera le cas. Par contre, si l’Amiens SC gagne rapidement son combat devant le Conseil d’État, je pense que ça bougerait. Et encore, M. Le Graet fait un peu tout ce qu’il veut et il n’y a aucune logique. Mais j’espère vraiment qu’ils vont gagner parce que c’est le dernier recours, pour eux, comme pour nous.

Tous propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi : 

L’Amiens SC a déposé un recours pour « excès de pouvoir »

Relégation en Ligue 2 : L’Amiens SC connait la date de son audience !

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments