Parmi les jeunes joueurs qui ont leur chance durant cette préparation estivale, Driss Khalid fait partie de ceux qui affichent certaines prédispositions pour intégrer le groupe une fois le championnat démarré. Ambitieux, l’ancien Toulousain aborde le dernier match contre Troyes avec l’envie de l’emporter et de briller individuellement parlant. Entretien.

Publicité


Quel est votre sentiment à l’issue de ce quatrième match de préparation ? 

Malgré le résultat, il y a du mieux. Je trouve qu’on a fait vingt bonnes premières minutes, malheureusement il manque toujours l’efficacité. C’est un peu le même scénario que contre Valenciennes, où on a poussé dans les dernières minutes pour revenir au score. On fait beaucoup d’efforts, on ressent sur le terrain qu’on monte en régime physiquement, c’est la raison pour laquelle on arrive à bien terminer les matches. Cela prouve qu’on ne lâche pas, il faut continuer avec cet état d’esprit.

Publicité


Cette troisième défaite en quatre rencontres ne vous inquiète donc pas ?

C’est difficile de voir les mauvais résultats s’enchaîner, c’est une certitude. Maintenant, il faut persévérer, il reste encore un match de préparation, j’espère qu’on va pouvoir renouer avec la victoire contre Troyes pour se mettre en confiance avant de débuter le championnat. Il ne faut pas lâcher, continuer à pousser. Il faut désormais réussir à faire ça sur 90 minutes.

Publicité


Le point positif vient-il du fait que vous ayez réussi à trouver le chemin des filets ? 

C’est ça. Le coach nous a martelé qu’il fallait marquer, après les deux premiers matches où nous n’avions pas trouvé le chemin des filets. Sur ce match, l’objectif était de marquer et de gagner. On a atteint un seul des deux objectifs. Ces deux matches de préparation contre Valenciennes et Caen doivent nous servir de leçon afin qu’on soit plus tueur dans le futur. Pour autant, j’ai confiance en cette équipe. Je suis persuadé que contre Troyes on va marquer plus que l’adversaire et qu’on va terminer la préparation par une victoire.

Publicité


Comment jugez-vous votre préparation d’un point de vue individuel ? 

Le coach me donne du temps de jeu, je tente de faire au mieux. Pour l’instant, je me sens bien, on a eu une bonne préparation physique depuis un mois et demi. On travaille bien, il faut continuer en ce sens. Je vais tout donner pour avoir ma chance en championnat. Maintenant, il faut être patient, le coach va faire ses choix, c’est normal et il faudra les accepter. C’est à moi de démontrer que je mérite ma chance.

Qu’est-ce que cela vous a fait de rejouer devant du public ?

A huis-clos, ce n’était pas la même ambiance. On a retrouvé des conditions assez similaires à ce qu’on aura au championnat. Quand on joue à huis clos, ce n’est pas la même atmosphère, il n’y a pas la même pression autour de nous. Il faut savoir gérer cette pression qui est inhérente à la Ligue 2.

Tous propos recueillis par Romain PECHON et Adrien ROCHER

A lire aussi : 

Jack Lahne (Amiens SC) : « Je suis prêt à avoir un rôle à jouer »

Alexis Blin (Amiens SC) : « On sait qu’on a du chemin à parcourir »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire