Dans le cadre des annonces de la phase 2 du plan de déconfinement, qui entrera en vigueur le 2 juin, Edouard Philippe a été interrogé sur l’arrêt définitif des championnats de Ligue 1 et Ligue 2. Et le Premier ministre a affirmé assumer cette position.

Se tourner vers la saison prochaine

« Il ne m’appartient pas de me prononcer sur les décisions des Ligues et des Fédérations. Il me semble que pendant deux mois et demi, les championnats et compétitions ont été interrompus pour d’excellentes raisons. Je l’assume parfaitement. Nous avons indiqué que l’utilisation des stades était encore sujette à des limitations, que la pratique des sports collectifs, de contact, rendait l’exercice de ce sport interdit. Je ne crois pas que le moment soit venu, d’un avis personnel. J’espère que le moment viendra bientôt, et que le début de la saison prochaine pourra s’effectuer dans des conditions normales. Je sais que les joueurs et les équipes l’attendent avec impatience. »

A lire aussi : 

Ligue 1 : Les sports de contact restent interdits

L’Amiens SC victime de « pressions » selon Alain Gest

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

1 COMMENTAIRE

  1. Se renvoyer la balle entre Ligue et gouvernement alors que la problématique est connue et non traitée relève d’une intention délibérée.
    Quel manque de respect pour les supporters.
    Aulas parle bcp mais il défend son club avec des arguments audibles. La Ministre se moque de lui et l’invite à faire un film… Je suis pas fan de Aulas mais lui se bouge pour le sport et avance des arguments sportifs. Facile de critiquer quand on est Ministre et qu’on ne gère pas de club.

Laisser un commentaire