Emil Krafth

Nouveau joueur de l’Amiens SC, l’international suédois Emil Krafth reste relativement inconnu du public amiénois. Nous avons échangé avec Arnaud, rédacteur pour le compte Nordisk Suède. Il s’agit d’un média spécialisé dans les championnats nordiques et les joueurs issus du Nord de l’Europe évoluant dans les championnats européens. Le joueur de 24 ans constituerait un beau pari pour l’Amiens SC, selon lui.

Publicité

Amiens est sur le point d’officialiser le recrutement d’Emil Krafth au poste de latéral droit. Peux-tu nous présenter le joueur ?

C’est un latéral droit assez complet. Pas vraiment d’atout ni de faiblesse majeurs je dirais. Il fait tout avec beaucoup d’application. Plus performant défensivement qu’offensivement de manière générale. Il a sans doute manqué de régularité jusque là, ne parvenant pas à s’imposer en Italie, mais il a malgré tout été sélectionné pour la Coupe du Monde en doublure de Lustig. Ça prouve la qualité et la discipline du bonhomme, quand tu sais que l’équipe de Suède est une machine dont les rouages doivent être parfaitement huilés. La saison 2015/2016, si je ne me trompe pas, a été quasi-blanche pour lui, suite à des blessures.

Publicité

Emil Krafth à l’Amiens SC ?

Beaucoup de spécialistes et personnes suivant le football italien et suédois sont surpris de ce recrutement par le club picard. Amiens a-t-il fait un bon coup ?

De mon point de vue (c’est à dire non spécialiste d’Amiens), ce transfert est étonnant car je ne le pensais pas possible économiquement. D’autres clubs étaient semble-t-il intéressés, et des équipes plus huppées de Ligue 1 auraient selon moi bien fait de miser sur lui. Ensuite, je suis agréablement surpris qu’Amiens se tourne vers ce genre de profil et celui de Saman Ghoddos. Pour Krafth, cela reste un pari, puisqu’il n’a pas connu de saison « complète » depuis longtemps. Mais je pense vraiment qu’il sera payant.

Publicité

La cellule de recrutement amiénoise cherche des profils qui évidemment correspondent aux attentes sportives du coach, mais elle cherche aussi à ce que les joueurs soient Amiens-compatible. Quel est son profil vis-à-vis des supporters ?

La solidarité, la discipline et le don de soi pour l’équipe sont des valeurs essentielles à la sélection de Suède. Si Janne Andersson (sélectionneur de la Suède, ndlr) l’a emmené en Russie, c’est sans aucun doute qu’il défend ces valeurs. Pour coller plus précisément au public amiénois, on va pas se le cacher : je doute qu’il connaissait Amiens il y a quelques mois encore. Mais à priori, dans le comportement, on n’est pas sur du Balotelli…

Au cours de la Coupe du Monde en Russie, il a pris la place de titulaire en quarts après avoir joué quelques minutes en huitièmes. Avec le titulaire à ce poste (Mikael Lustig) qui a 31 ans, il est l’avenir de la Suède à ce poste ?

Oui, certainement. Tout dépendra désormais de ses performances avec vous, mais clairement, il est censé prendre la suite de Lustig. Et je pense qu’il le fera. Il a le talent, et aura maintenant le temps de jeu pour !

Suivez en temps réel le mercato de l’Amiens SC

Propos recueillis par Morgan GRESSIER.

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

Laisser un commentaire