Erik Pieters Amiens SC

Auteur du but victorieux dix minutes après l’égalisation de Rachid Alioui, Erik Pieters considère que cette victoire contre Nîmes est avant tout celle d’un collectif qui « a du cœur ».

Quel est votre sentiment après cette victoire ? 

Évidemment, ça va (rires). Peu importe qui marque le but de la victoire et ce soir c’était moi et j’en suis très heureux, je suis très content pour les trois points. C’était un match important et les trois points sont tout aussi importants.

Est-ce la preuve que l’état d’esprit conquérant est fort à Amiens ?

Nous sommes très solides, nous nous battons les uns pour les autres et personne n’a peur de se dire les vérités. C’est là, la plus grande force de ce groupe. Il y a de très bons footballeurs, mais surtout il y a du cœur dans cette équipe et ce club et on doit le montrer chaque semaine.

Nîmes a égalisé et vous auriez pu tout perdre, mais vous êtes repartis de l’avant…

La semaine dernière, on menait 2-1 et on se fait reprendre mais cette fois-ci on a appris de ce match. On s’est dit que ça ne pouvait plus arriver. Nous avons continué à les presser et à nous créer des opportunités. En première mi-temps, nous avons eu beaucoup d’occasions sans marquer malheureusement. En deuxième mi-temps, nous marquons à deux reprises et comme je l’ai dit, je suis très content pour les trois points et peu importe qui a marqué le but victorieux, c’était un effort collectif.

Mais vous avez marqué ce but…

Je ne mens pas. Mais évidemment, pour moi, c’est spécial parce que je suis là, bien sur pour moi, mais aussi pour aider l’équipe. C’est ce que je fais, c’est ce que j’aime faire. Chaque défenseur aime marquer et moi aussi.

Les choses vont de mieux en mieux, en janvier l’équipe était en difficulté. Maintenant, ça va mieux…

Ça va de mieux en mieux chaque semaine. Nous parlons plus entre nous, la barrière de la langue se rétrécit. Il y a suffisamment de personnes qui peuvent parler anglais et français. Tant que nous nous disons la vérité et que nous parlons entre nous sur ce que nous pouvons faire ensemble en équipe, nous serons plus performants. C’est ce dont le club a besoin et ce qu’est Amiens. Comme je l’ai déjà dit, l’esprit d’équipe est très bon, il y a beaucoup de cœur dans ce club et c’est ce dont nous avons besoin pour rester en Ligue 1.

Vous pensez qu’Amiens est une équipe qui fait peur ?

Je pense que beaucoup d’équipes prennent Amiens à la légère, chaque match où on joue avec nos forces et bien, on peut battre n’importe qui. On doit juste croire en nous-mêmes et c’est le plus important. Si on est capable de reproduire ça, on peut donner une bonne opposition à nos adversaires.

À titre personnel, vous apportez aussi votre esprit conquérant avec votre expérience…

C’est ce que nous voulons. Nous voulons jouer au football et proposer du beau jeu mais parfois, il faut que ce soit un peu plus moche pour prendre les trois points. Avec mon expérience, je dois me montrer et mener mes coéquipiers pour qu’on se batte et qu’on reste ensemble.

Donc la semaine prochaine, vous devez répéter le même match à Angers…

Bien sûr, à chaque match, on doit se donner à 100%. Nous devons travailler ensemble, nous devons nous battre ensemble, nous devons jouer au football ensemble. Si nous ne le faisons pas, ça peut s’arrêter. Nous devons rester ensemble et travailler dur, c’est ce que nous avons fait aujourd’hui et la semaine dernière malgré le match nul 2-2, mais nous nous sommes battus pour avoir ce point. Chaque point est important, surtout à domicile et nous en prenons trois et c’est le plus important.

Propos recueillis par Romain PECHON (avec France Bleu Picardie et Morgan GRESSIER)

Laisser un commentaire