Fabien Reinert : « Amiens a toutes les armes pour se maintenir »

Fabien Reinert

Consultant du 11 Amiénois, Fabien Reinert revient sur la bonne passe de l’Amiens SC, sur une série de quatre matches sans défaite pour la première fois de la saison. Selon lui, les signaux sont majoritairement au vert et le club picard est idéalement lancé pour assurer son maintien en Ligue 1.

Quel regard portez-vous sur le match contre Angers ? 

On a pris un excellent point ! C’est le genre de résultat qui compte dans la lutte au maintien. Au moment de faire les comptes, en fin de saison, on se rappellera de ce match nul à Angers.

C’est toujours difficile contre cet adversaire qu’Amiens n’a toujours pas battu après quatre matches en Ligue 1…

C’est un adversaire qui ne nous réussit pas trop. Ils ont des qualités similaires aux nôtres et ça devient très vite un bras de fer. Sur ce match, on a aussi vu que l’absence de Guirassy était clairement préjudiciable. C’est un point d’ancrage qui aurait fait beaucoup de bien contre ce genre d’adversaire. Cheick Timité a encore tout donné mais il n’a pas les mêmes qualités.

En attendant, Amiens poursuit sa bonne série…

Amiens a retrouvé de la sérénité depuis début février. Même si j’en doutais, le mercato d’hiver est finalement de bonne facture. Je pensais que c’était un recrutement au rabais et de dernière minute. Finalement, Erik Pieters est un super joueur qui apporte toute son expérience au groupe. Quant à Serhou Guirassy, c’est le profil qui nous manquait en attaque. Ces deux arrivées ont apporté un souffle nouveau à l’équipe. En y ajoutant le retour de blessure de Moussa Konaté, Amiens a toutes les armes pour se maintenir. Si on avait eu cette équipe dès le début de saison, on n’en serait peut-être pas là aujourd’hui. Maintenant, le but du jeu est de se maintenir et de continuer l’aventure en Ligue 1.

Cela semble en bonne voie au moment d’aborder le sprint final…

Ce n’est pas fait mais tous les signaux sont au vert ! L’équipe renvoie des ondes positives depuis un mois et demi. Le match contre Angers, on le perdait en première partie de saison. Aujourd’hui, on a le brin de réussite mais aussi la force mentale pour ne pas le perdre. Si on ne retombe pas dans nos travers après la trêve, le maintien est clairement en bonne voie.

Justement, cette trêve internationale n’arrive-t-elle pas au plus mauvais moment ?

Je ne sais pas trop. Le problème vient surtout du nombre important de joueurs partis en sélection (ndlr : 7). Je pense notamment à Bongani Zungu, qui revient à peine de blessure, ou à Moussa Konaté, qui a beaucoup joué depuis son retour. Je veux bien comprendre que Bongani est le capitaine de sa sélection mais on aura aussi besoin de lui sur la fin de saison. S’il se blesse, ce serait un gros coup dur pour l’Amiens SC.

Je ne sais pas encore comment il va être réintégré par Christophe Pélissier mais ça reste un atout considérable quand il est à son meilleur niveau. D’autres comme Khaled Adenon jouent leur qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, il y a donc une implication mentale conséquente. Après, on ne peut pas empêcher les joueurs d’aller en sélection. Cela fait partie du football de haut niveau et on est prêt à s’habituer à ce genre d’inconvénients si ça signifie qu’on reste en Ligue 1.

La semaine a également été marquée par l’escapade espagnole de Steven Mendoza. Quel est votre ressenti sur ce sujet ? 

Je trouve ça gênant. Je veux bien entendre qu’il était en week-end et qu’il était libre de ses mouvements. Maintenant, l’image renvoyée n’est pas très bonne. Quand ton club lutte pour le maintien, ce n’est pas très futé de t’afficher en train de profiter du soleil en Espagne alors que tu étais malade durant la semaine. Il donne le sentiment que le club est la dernière de ses priorités. Il aurait aussi très bien pu y aller sans mettre la moindre image sur les réseaux sociaux. Souhaitait-il que cela devienne un sujet ? On peut se poser la question. Selon moi, c’est un peu plus qu’une maladresse car il sait que ce sera repris et commenté. C’est préjudiciable pour le club. Quant à lui, s’il espère jouer au Real Madrid, je ne suis pas sûr qu’il obtienne un contrat. Qu’il commence par être bon avec Amiens avant de vouloir postuler ailleurs.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire