Fabien Reinert

Consultant du 11 Amiénois et supporter historique de l’Amiens SC, Fabien Reinert tire la sonnette d’alarme après la correction subie face à Strasbourg, le week-end dernier. Déçu par l’état d’esprit affiché contre les Alsaciens, il attend une réaction d’orgueil contre Montpellier, ce samedi. Entretien. 

Fabien Reinert, cinq jours après la claque reçue contre Strasbourg, la déception est-elle digérée ? 

Ce n’est pas la défaite que j’ai du mal à accepter, à digérer, c’est la façon avec laquelle on s’est fait marcher dessus. Les Strasbourgeois n’ont pas seulement marché sur nos joueurs, ils se sont également essuyé les pieds dessus. A un moment donné, c’est difficile à avaler. Il y a eu un cruel manque de réaction et une perte des valeurs qui ont fait l’Amiens SC ces dernières saisons.

C’est d’autant plus dommageable que c’était Strasbourg en face, un rival particulier pour l’Amiens SC…

Parler de match de l’année, on n’en est pas là, c’est un peu surfait. Maintenant, il y a une rivalité avec Strasbourg. Que nos joueurs ne soient pas dans cet état d’esprit, qu’ils ne semblent pas en prendre conscience, c’est très frustrant. Que se passe-t-il à Amiens ? On peut avoir des lacunes techniques, des blessés, une baisse de régime. Pour autant, on n’a pas le droit d’afficher cet état d’esprit. C’est inadmissible d’afficher ce visage quand on est à Amiens. Il faut absolument que tout le monde se réveille, sinon on va au devant de grandes désillusions. Sans l’ADN qui a fait l’Amiens SC depuis trois saisons, on n’aura aucune chance de s’en sortir, on est clairement morts. Et ce, quel que soit le prétendu jeu produit par cette équipe.

Aviez-vous senti venir cette incroyable déconvenue ?

Oui et non. Par rapport aux années précédentes, je suis un peu moins impliqué au sein du club, je vois donc les choses d’un peu plus loin. Par contre, il y avait des indices depuis quelques matches. Statistiquement, on voit qu’on n’est pas là défensivement. Je pense que ça nécessite de se renforcer au mercato d’hiver. Si on conserve cette défense, on n’y arrivera pas, on prend beaucoup trop de buts.

Tout le monde s’est vu trop beau, tout le monde s’est enflammé.

Cet élément a beaucoup été passé sous silence parce qu’on ventait l’attaque de l’Amiens SC, la volonté de jouer de cette équipe. Cette analyse assez binaire n’a-t-elle pas desservi l’équipe ? 

C’est totalement ça. On parlait de Luka Elsner comme du nouveau José Mourinho, du fantastique Serhou Guirassy, on n’arrêtait pas de marteler qu’Amiens allait s’en sortir par le jeu, qu’on était la bouffée d’air frais de ce championnat. Derrière ça, tout le monde s’est vu trop beau, tout le monde s’est enflammé. En tribunes, j’ai entendu que l’équipe pouvait viser une qualification en Europa League ! Restons sérieux un peu ! Et le problème est que personne n’a visiblement su prendre la parole en interne pour dire : on se calme, on redescend sur terre les mecs. Qu’on commence par assurer le maintien, ce qui sera déjà énormissime. Il ne faut pas se tromper d’objectif et ne pas oublier qui on est.

Etes-vous très inquiet après cette défaite ? 

Je me dis qu’il faut parfois recevoir une bonne claque dans la gueule (sic.) pour se remettre les idées à l’endroit. C’est peut-être un mal pour un bien. J’espère que ce n’est qu’un simple accident, qu’on va redéfinir les priorités, la bonne manière de faire pour atteindre notre objectif. J’espère que cette déroute a engendré des discussions entre le staff et les joueurs, que la direction est également intervenue. Si c’est le cas, je suis persuadé que tout le monde va se remettre en question. A commencer par Gaël Kakuta, qu’on nous a bien vendu, qu’on connaissait déjà. On attend plus de lui. Pour le moment, il n’est pas à la hauteur de nos attentes et j’espère que lui aussi n’est pas satisfait par ce qu’il produit actuellement. Certes, il est très fort techniquement mais il faut qu’il soit décisif. Le club a misé sur lui pour qu’il fasse basculer des matches, ce n’est pas le cas en ce moment.

Certains sont tellement nonchalants, on a l’impression qu’ils jouent encore avec les airpods dans les oreilles.

Qu’attendez-vous du match à Montpellier ? 

J’attends que cette équipe montre un tout autre visage, qu’elle affiche une envie de combattre. J’espère aussi voir d’autres visages, on voit certains jeunes internationaux qui brillent en équipe réserve et en équipe nationale. A quel moment on va leur donner leur chance ? Que ce soit Jack Lahne, Ulrick Eneme-Ella voire Florian Bianchini. Au point où on en est devant, avec la blessure de Serhou et le manque de forme de Moussa, pourquoi ne pas essayer autre chose ? Il faut aussi instaurer de la concurrence, montrer que des jeunes poussent à la porte et qu’il faut continuer à se bouger le cul (sic.) pour garder sa place. Aujourd’hui, l’équipe ne bouge pas beaucoup et certains doivent se dire qu’ils ont l’assurance d’être titulaire à chaque match. Alors j’entends qu’il ne faut pas les griller mais Camavinga joue bien à 17 ans à Rennes. J’aimerais bien qu’on donne la chance aux jeunes et qu’on soit en adéquation avec le discours tenu sur notre volonté de développer la formation à Amiens.

Pensez-vous qu’il soit nécessaire de relancer des joueurs à « l’ADN Braqueur » comme Thomas Monconduit et Jordan Lefort ? 

J’espère que Jordan Lefort débutera dans l’axe avec Bakaye Dibassy à Montpellier. En ce qui concerne Thomas Monconduit, il prend peut-être un jaune très rapidement lors de son entrée en jeu contre Strasbourg mais il a le mérite d’apporter de l’impact, de l’envie. Dans l’état d’esprit, il a affiché ce qu’il a manqué pendant le reste du match. Certains sont tellement nonchalants, on a l’impression qu’ils jouent encore avec les airpods dans les oreilles. Ensuite, je me demande bien où est passé Prince Gouano ! On commence à s’inquiéter, on n’a pas de nouvelles, on ne sait pas ce qu’il se passe. Cela reste notre capitaine, où est-il, que devient-il ? Franchement, je peux comprendre qu’on le protège mais à un moment donné, il faut que l’on sache ce qu’il se passe avec lui. On ne peut pas rester dans l’incertitude toute la saison. On peut comprendre qu’il ait eu des soucis, on l’accepte, mais il faut clarifier sa situation.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amiens SC : Les trois responsables de la déroute face à Strasbourg

Amiens SC : Jordan Lefort titulaire à Montpellier ?

2 Commentaires

  1. Les chacals sont de sortie. Ça fait des semaines qu’on ne l’entend plus et comme par hasard on le retrouve après le fiasco de ce WE. Son idole partie, dès le 1er faux pas, ça tacle de partout et c’est à se demander s’il ne souhaite pas la descente du club pour pouvoir demander des comptes au Président…

Laisser un commentaire