Fabien Reinert : « Espérons qu’on ne soit pas le jouet de Paris »

Fabien Reinert

Consultant du 11 Amiénois, Fabien Reinert évoque pour nous ses attentes pour la deuxième partie de saison de l’Amiens SC. S’il est persuadé que le maintien se jouera en toute fin de championnat, l’optimiste demeure de mise selon lui même si le mois de janvier s’annonce complexe.

Fabien, quel est votre sentiment après le match nul concédé contre Angers ?

On a perdu deux points ! C’est un match qu’on doit remporter au regard de notre possession et du peu de choses montrées par Angers. On a imposé notre domination mais le problème récurrent reste notre incapacité à marquer des buts sur les situations que l’on se procure.

Avec 18 points à la mi-saison, Amiens est provisoirement en dehors de la zone rouge. Quel bilan tirez-vous de cette phase aller ?

On a eu beaucoup de mal à se mettre en route parce que le coach n’a pas forcément eu les joueurs qu’il voulait au mercato. Surtout, ils sont arrivés sur le tard, ce qui n’a pas facilité l’intégration des recrues qui ne sont pas francophones. En tout état de cause, on est donc à notre place aujourd’hui. J’espère juste qu’on y sera encore à l’issue de la dernière journée du championnat et qu’on parviendra à se maintenir en Ligue 1. Même si c’est difficile, il faut se satisfaire d’être déjà en Ligue 1. Il faut continuer à apprendre et structurer le club pour y rester le plus longtemps possible. Les droits télés feront un grand bond en avant en 2020, il faut tout faire pour y être encore à ce moment-là et ainsi bénéficier de cette manne financière.

Comment voyez-vous cette seconde partie de saison ?

Avec ce qu’on a vu cette semaine, on ne peut pas dire que les joueurs ont lâché. Ils mettent tout en œuvre pour gagner les matches et sauver le club. Maintenant, il faudra aussi qu’on ait ce petit brin de réussite qui tourne en notre faveur depuis trois ans. On sait que ce sera dur jusqu’au bout mais il faut se montrer optimiste !

Cette phase retour débute par la réception de Paris, tout sauf un cadeau…

Ce n’est jamais le bon moment pour jouer une équipe qui ambitionne de gagner la Ligue des Champions ! On ne joue pas dans la même cour, ils ont certains des meilleurs joueurs du monde. Cela sera très difficile mais le but du jeu, sur ce genre de match, est de montrer de belles valeurs. Il faut espérer que Paris ne sera pas trop vexé par sa défaite contre Guingamp. Tuchel a déjà dit qu’ils voulaient rebondir contre Amiens, espérons qu’on ne soit pas le jouet de Paris.

2019 sera aussi marqué par la question de l’avenir de Christophe Pélissier, en fin de contrat avec le club. Craignez-vous son départ ?

Je pense qu’ils feront le point une fois que le club sera sauvé. Maintenant, tout laisse à penser que ce sera la fin d’une aventure sportive et humaine entre le club et son entraîneur. Même si je ne le souhaite pas, on repartira très certainement sur un nouveau cycle dès la saison prochaine. Je peux me tromper mais les signes qui montrent un désaccord entre les deux parties sont trop nombreux.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire