Fabien Reinert : « Je ne reconnais plus l’Amiens SC »

Fabien Reinert

Consultant du 11 Amiénois, Fabien Reinert n’a que peu goûté à la prestation de l’Amiens SC à Strasbourg (3-1). Déçu par l’état d’esprit affiché par les joueurs de Christophe Pélissier, le trésorier de l’association Tribune Nord Amiens attend une réaction d’orgueil contre Rennes, mercredi. 

La suite après cette publicité

Le 11 Amiénois : Quel est votre sentiment après cette quatrième défaite de la saison contre Strasbourg ? 

Fabien Reinert : On n’a pas montré grand chose dans le jeu mais je suis surtout déçu par notre manque de révolte en deuxième mi-temps. Franchement, ça ne me dérange pas de perdre mais j’attends de mon équipe qu’elle réagisse quand elle se fait marcher dessus. On ne retrouve pas l’état d’esprit, ce qui faisait la force de l’Amiens SC ces dernières saisons. J’espère que toutes nos individualités vont réussir à jouer ensemble et à former un vrai collectif.

La suite après cette publicité

D’après vous, à quoi est due cette fragilité collective qui n’était pas perceptible les saisons précédentes ? 

Je pense qu’il y a un vrai problème de langue dans le vestiaire, que les joueurs ont du mal à communiquer entre eux, que les consignes ne sont peut-être pas bien comprises et que les nouveaux n’ont pas conscience de l’état d’esprit qu’il faut adopter à Amiens. Je me dis qu’on a sur le papier une équipe supérieure à tous les effectifs qu’on a pu avoir depuis 20 ans, mais pour l’instant la mayonnaise ne prend pas. Cela ne prend pas dans le jeu mais aussi et surtout dans l’état d’esprit. L’an dernier, on a parfois été dépassé mais on compensait nos lacunes par le cœur et l’envie qu’on mettait sur le terrain. On était véritablement des chiens et là je ne reconnais plus l’Amiens SC au niveau des attitudes. On sait que Christophe Pélissier va essayer d’inculquer tout ça mais pour l’instant ça ne prend pas. Mais on peut aussi se demander s’il ne manque pas d’un vrai meneur d’homme sur le terrain et de vrais leaders dans le vestiaire. L’an dernier, la base défensive faisait notre force et on ne la retrouve pas en ce début de saison. Il faut rapidement trouver des solutions pour améliorer cela.

La suite après cette publicité

Dans son malheur, Amiens a la chance d’enchaîner vite avec la réception de Rennes et le déplacement à Caen d’ici samedi… 

J’espère qu’on va avoir le caractère pour rebondir et refuser de se faire bouger une deuxième fois comme ça. Maintenant, ça va être difficile de gagner contre Rennes, mercredi. Il faut impérativement prendre des points sur les deux matches à venir. Pélissier ne voulait pas revivre cette période difficile en début de saison, avec un groupe pas encore formé mais on est en plein dedans. En plus, Rennes va clairement venir à la Licorne pour gagner.

La suite après cette publicité

Doit-on déjà tirer la sonnette d’alarme ? 

On ne peut pas le dire puisqu’il y a encore peu de matches. Et aussi parce que l’an dernier on avait aussi connu des débuts difficiles. Mais même si on s’en est sorti de fort belle manière, on ne pourra pas faire ça toutes les saisons. On ne peut pas parler d’urgence absolue, mais pendant ce temps les autres prennent des points alors qu’on est dix-neuvième. Guingamp aura sans doute du mal à relever la tête, mais on est déjà en difficulté.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire