Fabien Reinert : « Le retour manqué de Kakuta ? C’est de l’incompétence ! »

Fabien Reinert

Consultant pour le 11 Amiénois et membre de Tribune Nord Amiens, Fabien Reinert a bien du mal à digérer le retour manqué de Gaël Kakuta. Selon lui, Amiens ne s’y est pas pris de la bonne manière, même si le comportement des dirigeants du Rayo Vallecano laisse pour le moins songeur. 

Quel est votre sentiment à propos de l’échec du retour de Gaël Kakuta ? 

Quand on se loupe une fois, on peut invoquer la thèse de l’erreur. Quand ça se reproduit une deuxième fois, on n’a plus vraiment d’excuse, c’est de l’incompétence. L’an dernier, Amiens avait loupé Kayodé pour quelques minutes. Cette année, c’est encore plus grave parce que c’est Kakuta. Je ne comprends pas comment le club a fait pour ne pas verrouiller le dossier avant, surtout qu’un accord avait été trouvé, pour se retrouver dans la situation de le finaliser en dernière minute, le dernier jour.

Selon le club, ce raté est imputable au Rayo Vallecano, qui aurait volontairement fait traîner les choses…

Peut-être parce qu’on s’y est mal pris dès le départ ! Si on avait instauré une relation cordiale, sans annoncer dans la presse qu’on avait discuté avec le joueur ; si ce dernier ne s’était pas mis en arrêt maladie, peut-être qu’on n’en serait pas arrivé là ! Le Rayo n’avait pas grand-chose à gagner à le retenir puisqu’ils ne vont plus le faire jouer. C’est quand même dingue de se dire que le joueur était à Amiens, qu’il voulait impérativement revenir, qu’un accord était sur la table et qu’ils n’ont pas réussi à concrétiser le dossier. Si tu veux impérativement le joueur, tu fais le nécessaire plus tôt durant le mercato. En plus, les dirigeants ont annoncé que ce serait la recrue qui allait nous faire obtenir le maintien.

Si on vous écoute, Amiens a donc également sa part de responsabilité dans cet échec…

Aujourd’hui, il est clair qu’ils auraient dû se taire et travailler en toute discrétion. Bernard Joannin a eu tort de dire qu’il parlait avec un joueur sous contrat. C’est interdit et cela a braqué le Rayo Vallecano. À partir de là, il était hors de question pour eux de nous faire le moindre cadeau. Sans mettre le club dans une situation difficile, je suis persuadé qu’il y avait la capacité de finaliser ce deal, si on s’y était mieux pris. Amiens a quand même vendu des joueurs à bon prix, comme Kamara et Ndombélé. On a déjà tout dépensé ? On a bien réussi à mettre trois millions sur Otero, une somme d’argent qu’on ne retrouvera très certainement jamais.

Reste que le club a décidé de communiquer ce vendredi midi pour donner sa version de l’histoire. Avez-vous apprécié cette démarche ? 

Cela permet de comprendre le point d’achoppement dans ce dossier. C’est une bonne chose mais si tout avait été fait dans les règles, on n’en serait pas arrivé là. Il faut aussi savoir dire « stop » quand on s’aperçoit que les choses commencent à nous échapper. Il fallait arrêter les négociations et activer un plan B.

Outre Kakuta, Amiens a obtenu les arrivées officielles de Guirassy, Pieters. Quel regard portez-vous sur l’ensemble de ce mercato ?

Ce sont deux profils intéressants, même si on n’a toujours pas le milieu distributeur et créateur tant voulu. C’est finalement un mercato moyen dans la tournure des choses. On ne peut pas se permettre de parler de Kakuta durant un mois pour ne pas réussir à le finaliser. Maintenant, on va soutenir Pieters, qui est réputé pour avoir un très bon état d’esprit. Il est déjà regretté là-bas et je pense que ça peut être une excellente pioche. Quant à Guirassy, il n’est pas sans rappeler un peu Moussa Konaté. Il n’a pas le profil percutant d’un Aboubakar Kamara mais c’est un vrai attaquant de métier. C’était difficile d’en trouver un cet hiver et je pense qu’il peut nous faire énormément de bien.

De manière globale, quel est l’état d’esprit des supporters à l’issue de ce mercato hivernal ? 

Il suffit de regarder les commentaires sur les réseaux sociaux, même de supporters lambda qui ne s’expriment pas d’habitude, tout le monde est énervé par cette situation. Aujourd’hui, le mécontentement est global, il ne concerne pas uniquement les supporters actifs. Tout le monde se dit qu’on passe pour des clowns aux yeux de la France entière ! C’est tout Amiens qui est décrédibilisé à l’heure actuelle. Je m’attends sincèrement à une grogne générale lors de la réception de Caen. Les supporters sont inquiets pour l’avenir du club en Ligue 1 et ce prochain match à domicile sera primordial.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

8 Commentaires

  1. D ‘ accord pour les commentaires, quand on veut faire revenir un joueur comme Kakuta , on s’ y prends pas le dernier jour j ‘ appelle ça de l ‘ amateurisme , au lieu de parler dans la presse , faudrait mieux agir comme un club professionnelle c ‘ est à dire faire les choses correctement , je suis en colère de voir qu ‘ on a pas grandi , nous sommes en ligue 1 , pas se comporté comme un club de CFA , vraiment je suis dépité de çà , on ne dois pas prendre les supporters pour des imbéciles , sans de supporters , pas de club, j ‘ en dirais pas plus , malgré tout je souhaite qu ‘ on se maintienne , çà serait un gachis de ne pas y arriver , allez l ‘ ASC , dans mon coeur pour toujours .

  2. Incompétence ou manœuvre délibérée ??????
    Dommage!!!!
    Allez Asc !!!! Ou plus précisément Allez!!! les joueurs de l’ASC

  3. Avec des si et des peut etre on peut refaire le monde à l’infini!
    Dans quelques victoires le mercato sera oublié 😉
    Allez Amiens! Ne lachez rien!! On cherchera les coupables plus tard, il y a un maintient à gagner sur le terrain et en tribunes!

  4. Ce qui m’interroge le plus, c’est l’attitude de notre président. Il ne faut pas se leurrer, Williams ou Pelissier sont des salariés du club, le donneur d’ordre est le président. A-t-il réellement la volonté de voir Amiens se maintenir en Ligue 1? La Ligue 2 n’est-elle pas plus viable économiquement pour ses affaires? Depuis son arrivée, j’ai surtout l’impression qu’il se sert du club pour ses affaires personnelles…

  5. Que monsieur Reinert , votre consultant prenne les dirigeants pour des clowns, ça ne m’étonne pas, donner des leçons c’est toujours facile, surtout lorsqu’on ne met pas d’argent dans le club moi j’apprécie un président qui ne dépense pas plus qu’il n’a, le Mercato d’hiver est un Mercato de poker menteur, et l’attitude de Kakuta si bien payé, a dù mettre en rage les espagnols,
    Il me semble que Reinert est le leader du kop, qu’il commence par interdire d’insulter les gardiens adverses à chaque match, alors là je commencerais à revoir la piètre opinion que j’ai des kop de France et de Navarre .Je suis aussi désolé de ne pas revoir Kakuta, mais je reste admiratif du travail effctué par le club depuis cinq ans.

  6. Ancien membre du kop je suis d’accords avec fabien reinert , le dossier kakuta a trop traîné je pointe du doigt mulazzi et surtout williams qui en cas de ligue 2 : forte probabilité auront leur responsabilité. J’attendais 4 recrues le 3 ème de 17 ans c’est pour l’équipe 1? les deux autres j’attends de voir. J’avais prédis une 18 ème place avec barrage et descente pour le moment malheureusement je me trompe pas.

Laisser un commentaire