Ancien capitaine de l’Amiens SC, Fabrice Abriel porte un regard pointu et aiguisé sur la situation de la formation entraînée par Luka Elsner à la veille du choc des extrêmes contre le Paris Saint-Germain, son club formateur. Interrogé par nos confrères de France Bleu Picardie, il lance un message d’alerte à propos de l’avenir du club.

Une situation alarmante

« Il faut revenir aux basiques ! Le problème que j’observe, parce que je regarde assez souvent les matches, j’ai l’impression qu’ils ne font pas tout ensemble quand ils attaquent, quand ils défendent ! Soit l’idée de jeu n’est pas comprise collectivement, soit à l’intérieur de ce onze des joueurs pensent différemment l’action. En tout cas, ce n’est pas assez efficace pour avoir de la consistance sur la durée d’un match. L’objectif est de retrouver un contenu qui va pouvoir tenir 90 minutes pour capitaliser en points. Il faut être assez pragmatique, quand on n’a pas de résultat, c’est qu’on est les plus nuls (sic.). Il ne faut pas se raconter d’histoire quand on est dix-neuvième ou vingtième. »

Un pari impossible ?

« Amiens a plus des qualités pour défendre, contrer, que pour faire le jeu. Ce sera une opposition de style, il faudra accepter d’abandonner le ballon, d’être plus bas, de faire des courses sans ballon. Il va falloir résister vingt minutes, trente minutes, quarante-cinq minutes, pour susciter un soutien. S’il y a 0-0 à la mi-temps, tout le monde commencera à y croire, il y aura de l’espoir. »

Encore de l’espoir ?

« Aujourd’hui, tout le monde est dans la même situation, des dirigeants aux joueurs, des titulaires aux remplaçants, jusqu’au centre de formation. Tout le monde est dans la merde (sic.) ! S’ils arrivent à se convaincre de ça, il y a forcément du déchet technique, mais ils arriveront peut-être à dégager une force collective. Il y aura toujours des moments de souffrance mais il n’y aura pas de démobilisation. »

Source : France Bleu Picardie

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « Luka Elsner fait un très bon boulot »

Luka Elsner (Amiens SC) : « Quand on joue Paris, il ne doit pas y avoir de peur »

3 Commentaires

  1. Voilà un vrai discours on ce la raconte pas
    La c est ancien joueur qui parle ce sont pas les supporters mais on voie le même match
    Avec Fabrice Abriel merci de rétablir la vérité dommage que tu est quitté le club
    Mettre de la pommade c est pas ce qui te fait avancer

  2. Pourquoi ne pas se dire une bonne fois pour toute que l on est dans la merde et qu il fallait ( au mercato d hiver ) qu il faut se bouger le cul.
    Ne pas être hyper positif mais juste réaliste…
    Ne plus penser à un.pseudo beau jeux mais penser à être efficace même faire de la merde mais enfin prendre des points

Laisser un commentaire