Amiens SC

En difficulté samedi soir face à une équipe de Nice pourtant loin d’être prête, l’Amiens SC a loupé son entrée en matière, concédant sa première défaite de la saison (2-1). Après une intersaison faste en changements, faut-il déjà être inquiet pour l’ASC ?

Oui, on peut avoir certaines craintes pour Romain Pechon

Sans tomber dans un pessimiste exacerbé, la défaite d’Amiens à Nice soulève plusieurs inquiétudes. Premièrement, Amiens n’a jamais été en mesure de rivaliser avec une équipe de Nice pourtant annoncée en pleine déliquescence. S’il est vrai que la formation de Luka Elsner a évolué – de manière assez sévère – en infériorité numérique durant plus d’une heure, la partie du match disputée à onze contre onze fut pour le moins inquiétante. La faute à une maîtrise collective proche du néant. Dans la lignée des derniers déplacements sous Christophe Pélissier, Amiens a constamment subi, voyant les vagues adverses se multiplier sur les buts de Régis Gurtner, et s’est montré incapable de mettre le pied sur le ballon, de prendre le jeu à son compte.

Ainsi, si l’égalisation vient d’un bon pressing collectif, elle coïncide aussi et surtout avec la baisse de régime d’un Nice trop à sa main en seconde période. On pourra toujours dire que Gaël Kakuta, Moussa Konaté, Chadrac Akolo, Bongani Zungu et Saman Ghoddos n’ont pas débuté la rencontre. Et s’il est vrai que ces cinq hommes devraient beaucoup apporter à Amiens, tout cela ne reste qu’au stade des promesses à l’heure actuelle. Maintenant, je ne demande qu’à être convaincu et pourquoi pas dès samedi face à Lille.

Non, absolument pas pour Cédric Quignon

Avec un secteur offensif encore en chantier avec Akolo sur le banc, Kakuta resté à la maison et une troisième recrue même pas encore signée, l’Amiens SC ne disposait pas encore de toutes ses armes au moment d’aborder le premier acte du championnat à Nice. Même si les hommes de Luka Elsner ont raté leur entame de match, gênés par la tactique mise en place par Patrick Vieira au coup d’envoi, la rapide expulsion d’Eddy Gnahoré ne permet pas encore de tirer de conclusion quant à la capacité d’adaptation de la nouvelle cuvée de l’ASC.

Personnellement, je suis même rassuré. Si l’on pouvait craindre une perte d’identité avec le changement d’entraîneur, nous avons pu constater que l’Amiens SC n’avait pas perdu ses vertus de combat et de pugnacité cet été même par vent contraire. Samedi soir, ils ont su faire le dos rond une bonne partie du match avant de sortir au meilleur des moments pour égaliser. Enfin, malgré la perte inéluctable d’Emil Krafth, Amiens semble plutôt en avance dans son mercato et pourra déjà proposer une équipe plus que compétitive face à Lille avant de recevoir une seconde fois d’affilé ensuite. De quoi espérer prendre des points rapidement et rassurer tous ses supporters.

Votre avis compte

À lire aussi :

L’Amiens SC a raté sa première [PODCAST]

Live Mercato : Le remplaçant de Krafth trouvé ?

3 Commentaires

  1. Ce qui m’inquiète :

    1) certes Zungu kakuta Akolo Konaté Ghoddos n’ont pas débuté : mais quand ils seront disponibles, comment les fera t on on jouer tous ensemble, sachant qu’il n’y a pas de raison de sortir Guirassy du 11 puisqu’il est méritant ?

    2) à quel moment tous ces joueurs seront ils en forme ? En septembre ?

    3) Ghoddos sera t il bon cette saison ? L’an dernier il a fait deux bons mois puis, quand il était présent, il était seulement moyen

    4) le Mercato : il faut mettre le paquet sur des défenseurs lateraux, or on parle certes d’un arrière droit mais pas d’une doublure à gauche, même si Dibassy peut y jouer, il nous faut un mec sûr et Aleesami semble confirmer les défauts de ses qualités : un peu laxiste défensivement…

    La réception de Lille a des chances de finir par une défaite logique face à un européen. Si on ne bat pas Nantes ensuite, ça fera un très mauvais départ et mettra une grosse pression sur le nouveau, jeune coach et sur le groupe.

    Ceci dit, si tout passe au vert et que tous les joueurs cités arrivent à leur meilleur niveau, alors l’équipe 19-20 sera certainement meilleure que celle des deux saisons précédentes et si les concurrents eux ne se renforcent pas, le maintien sera accessible !

  2. Inconcevable de faire jouer otero et monconduit et de laisser Godhos et zungu sur la touche
    Tres faible équipe de Nice alors que dire de celle d Amiens …

  3. C’était un 1er match, plombé par 2 jaunes et un rouge en moins d’une 1/2h. Je trouve que par moments les joueurs ont essayé d’appliquer les consignes en ressortant proprement mais on sent le manque d’automatisme à ce niveau, ça viendra .. mais il faudra de la technique au milieu! C’est côté défense que c’est un peu juste, les latéraux ont souvent été pris.

Laisser un commentaire