Malgré l’ouverture du score de Serhou Guirassy, une semaine après son penalty loupé contre Brest, l’Amiens SC a fini par rendre les armes contre Rennes (3-1), ce dimanche.

Guirassy retrouve le chemin des filets

Nul doute que les Amiénois vont nourrir des regrets suite à leur cinquième défaite de la saison. Face à une équipe de Rennes en plein doute, trois jours après sa piteuse élimination en Europa League, les Picards livraient une bonne entame de match. Et même si les Bretons auraient pu ouvrir le score sur une tentative de Bourigeaud manquant de peu de surprendre Gurtner, pris à contre-pied après la déviation de Niang (10e), c’est bel et bien Guirassy qui ouvrait le score d’un enchaînement rapide à l’entrée de la surface de réparation (0-1, 35e).

Passeur décisif d’une subtile talonnade, Kakuta avait déjà mis à contribution Mendy d’une lourde frappe lointaine quelques minutes auparavant (21e). Mais encore une fois, Amiens ne parvenait pas à conserver ce précieux avantage bien longtemps. Dans la foulée du quatrième but de la saison de Guirassy, Niang manquait de peu de l’imiter, sur une action assez similaire, sans un arrêt de Gurtner (36e). C’est finalement Hunou qui ramenait les siens à hauteur, reprenant dans les six mètres une tête de Morel repoussée par le gardien de l’ASC (1-1, 39e).

Mendoza et Kakuta manquent le break

Encore une fois piégé sur coup de pied arrêté, Amiens ne semblait pas pour autant sonné par cette égalisation rapide. Dès le retour des vestiaires, Mendoza manquait sa prise de balle et loupait une occasion franche, seul face à Mendy (47e). Dans la foulée, Kakuta profitait d’une sortie manquée de Mendy pour placer une tête repoussée sur sa ligne par Da Silva (51e). Deux situations galvaudées qui pesaient lourd dans la balance puisque Rennes allait terminer la rencontre tambour battant. Après avoir repoussé du pied sur une lourde frappe de Niang (52e), Gurtner s’inclinait sur une talonnade de l’ancien Caennais, plus prompt que Calabresi pour venir couper le centre de Del Castillo (2-1, 62e).

Décisif dès son entrée en jeu, le joueur formé à l’Olympique Lyonnais était également au départ de l’action débouchant sur la lourde frappe de Raphinha sur la barre transversale (65e). L’ancien coéquipier de Zungu à Guimares soldait la marque sur un penalty faisant suite à une faute de Chedjou sur Niang (3-1, 79e), ayant nécessité l’intervention de la VAR durant de très longues minutes. Craignant une fin de série de son équipe, Luka Elsner avait malheureusement vu juste. Après six matches sans défaite, Amiens est lourdement rechuté face à une équipe de Rennes pourtant prenable pendant une heure. Frustant.

De notre envoyé spécial Romain PECHON à Rennes

RENNES – AMIENS SC : 3-1 (1-1)

13ème journée de Ligue 1 Conforama

Roazhon Park, Rennes

Arbitre : M. Bastien

Buts : Guirassy (35e) pour Amiens ; Hunou (39e), Niang (62e), Raphinha (79e, s.p.) pour Rennes

Avertissements : Bourigeaud (16e), Gboho (16e) pour Rennes ; Kakuta (19e), Monconduit (45e), Gnahoré (52e), Calabresi (68e) pour Amiens

Rennes : Mendy – Traoré, Da Silva (c.), Gnagnon, Morel – Raphina, Cavaminga, Bourigeaud, Hunou (Gelin, 89e) – Niang (Siebatchieu, 89e), Gboho (Del Castillo, 60e)

Remplaçants : Salin (g.), Gelin, Maouassa, Nyamsi, Del Castillo, Guitane, Siebatchieu

Entraîneur : Julien Stephan

Amiens SC : Gurtner (c.) – Calabresi, Chedjou, Dibassy, Aleesami – Zungu (Bodmer, 86e), Monconduit (Gnahoré, 78e) – Otero (Akolo, 59e), Kakuta, Mendoza – Guirassy

Remplaçants : Dreyer (g.), Lefort, Jallet, Blin, Gnahoré, Bodmer, Akolo

Entraîneur : Luka Elsner

Laisser un commentaire