Ancien président du RC Lens, grand gagnant de l’arrêt définitif de la saison, avec l’obtention de la montée en Ligue 1, Gervais Martel estime que les clubs doivent se ranger derrière l’intérêt collectif, même s’il comprend la démarche de l’Amiens SC.

Publicité


La meilleure décision possible

« Ce qui me choque, c’est qu’on essaie de réinventer l’eau chaude en fonction des intérêts personnels. Ce qui est important, c’est la santé des gens. C’est un cas de force majeure qui a entraîné l’arrêt du football. Ce sont des choses qui nous ont dépassés et sur lesquelles on ne peut rien faire. Ça part de là. Ce n’est pas une décision arbitraire ou le fait du prince, c’est contraint et forcé. Il fallait bien à un moment donné prendre une décision. Au vu des atermoiements, des savants calculs et des intérêts personnels des uns et des autres qui dépassent le cadre de la solidarité collective, il est normal que Noël Le Graët ait pris une décision. C’est son rôle, c’est lui le patron du football. Tout le monde subit les règles. Faisons-le dignement. »

Publicité


Mais une Ligue 1 à 22 pas inenvisageable

« Moi, si on m’avait posé la question de jouer à 22, ça ne me gênait pas. Avec une Coupe de la Ligue qui n’existe plus, qu’est-ce que ça coûtait ? Je ne suis pas choqué par la demande d’Amiens. Face à des choses imprévues, il faut prendre des décisions exceptionnelles. Ce que je trouve déplorable dans certains raisonnements, c’est le fait de privilégier la Ligue des champions et les gros sous. Le football, ce n’est pas que les gros sous. C’est aussi une ambiance populaire, la passion, le plaisir d’être ensemble. »

Publicité


Source : La Voix du Nord

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « La Ligue 1 à 22 clubs est une proposition mais… »

Arrêt de la Ligue 1 : le gouvernement freiné par les parlementaires

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !

4 Commentaires

  1. Notre bon Gervais Martel donneur de leçons… Qui a tout fait pour faire annuler la montée d’Amiens en L1 en 2017… Après que l’ASC ait accueilli son RCL pour sa saison de L1 quand tous ses voisins du nord lui fermaient la porte… Belle mentalité ce GV! Porterait il le même discours moraliste si la décision de geler le championnat sans montées ni descentes avait été prise ?… Il criera it au scandale et se repanderait dans les médias plus vite que le COVID 19… Ce type n’a vraiment aucune moralité et aucune dignité ! Il faut bien rappeler que les 2 clubs qui avaient intenté, via leurs présidents, une action en justice pour invalider la montée d’Amiens en 2017 etaient….. tiens donc…. deja Lens et Lorient…. Le hasard existe-t-il ? À mon avis non ! et tout ça sent a plein nez les règlements de compte et la grosse arnaque…

  2. Gervais est un sage. C’est lui le prochain président de la ligue, il mettra de l’ordre dans tout ce merdier. le père noêl est bon pour la retraite ouf

  3. Et beh signe la pétition Gervais…
    Demande une Ligue à 22 si ta conscience te travaille… Défend le voisin. On a été plutôt cool quand tu nous assurer attaqué après la 96eme.

Laisser un commentaire