Grégoire Coudert (Amiens SC) : « Je ne peux que progresser avec l’environnement qu’il y a »

Grégoire Coudert

En l’absence de Régis Gurtner, opéré d’un doigt et dont le retour est espéré au début du mois de septembre, Grégoire Coudert accumule du temps de jeu durant cette préparation estivale. Heureux de pouvoir évoluer en équipe première, l’ancien gardien de but de Tours veut poursuivre sa progression et saisir sa chance le moment venu. Entretien.

A titre personnel, mesurez-vous le chemin parcouru depuis l’an dernier où vous étiez remplaçant en National 3 ?

C’est une belle ascension, je suis content, mais j’ai travaillé pour ça. Ça a été une grosse remise en question et je suis content d’en être là aujourd’hui, d’avoir signé mon contrat pro et d’avoir intégré le groupe. Je ne peux que progresser avec l’environnement qu’il y a, les installations, les coaches et le groupe.

Vous avez une vraie chance à saisir durant cette préparation…

Je le pense, oui. J’ai de la chance d’avoir du temps de jeu sur les matches amicaux et c’est à moi de montrer que je suis capable de jouer si on fait appel à moi pour le championnat. C’est un objectif.

Comment s’est passée l’intégration dans ce groupe en reconstruction ?

Ça s’est très bien passé parce qu’il y a beaucoup de jeunes qui sont en majeure partie de l’équipe réserve de l’an dernier. Les automatismes et l’entente sont déjà là. Les anciens nous ont tous très bien accueillis. Il y a une bonne ambiance et ça travaille bien.

Qu’est-ce que vous a appris Régis Gurtner depuis votre arrivée dans le groupe pro ?

Il m’accompagne sur les séances, on travaille sur le jeu au pied. Il est très attentif, il donne des conseils, parle beaucoup. C’est la même chose avec Yohann. C’est l’avantage d’avoir des joueurs avec plus d’expérience, ça aide beaucoup.

Est-ce facile de se faire une place auprès d’eux ?

Oui parce qu’ils sont bienveillants et ensuite c’est à nous d’être performants. S’intégrer dans un groupe de gardien avec Régis qui, sur le plan humain, est exceptionnel et Yohann aussi, c’est simple. Yohann est très avenant, il parle, il s’est intégré très vite comme s’il était là depuis longtemps. Il n’est là que depuis trois semaines et j’ai l’impression que ça fait deux mois. On a déjà pris des automatismes ensemble, on communique beaucoup et ça a été très simple

Propos recueillis par Adrien ROCHER et Romain PECHON

A lire aussi : 

Grégoire Coudert (Amiens SC) : « Dommage d’encaisser ces deux buts »

Amiens SC : Yohann Thuram, « le facilitateur de performance » dixit Oswald Tanchot

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ballon ligue 2

Ligue 2 : La LFP va ajuster son protocole Covid

luka elsner amiens sc

Caen – Amiens SC : le onze de départ