Consultant pour Europe 1, Guy Roux a donné son avis sur le combat mené par l’Amiens SC pour contester sa relégation en Ligue 2, suite à l’arrêt prématuré et définitif de la saison. Et même s’il reconnaît que la cause est louable, l’ancien entraîneur de l’AJ Auxerre doute des chances de succès du club amiénois.

Publicité


Un contexte défavorable au combat

« Amiens, qui avait quatre points de retard sur le club qui le précède, qui a rencontré des grands clubs que d’autres n’ont pas rencontrés, qui a joué plus de matches à l’extérieur qu’a domicile, a plein de raisons de se défendre. Il est bien défendu par un président qui fait bonne impression, mais je doute qu’ils y arrivent. La Ligue à 22, c’est possible ! Premièrement, parce qu’il n’y a plus la coupe de la Ligue, qui occupe six à huit dates de deuxième division. Cela ferait quatre matches de plus en ce qui concerne le championnat, c’est possible. Maintenant, c’est difficile parce qu’il y a beaucoup de joueurs étrangers en France, on sera donc toujours obligés de ne pas jouer les jours qui sont bloqués par la FIFA ou l’UEFA. Ensuite, il y a un problème que les dirigeants n’osent pas évoquer, c’est le magot à partager. Si on le partage en 20, on en a plus que si on le partage en 22. Ce n’est pas une raison noble mais elle existe. Ensuite, il y a une raison sportive, on ne sait déjà pas encore à la date à laquelle on pourra recommencer. C’est donc compliqué de passer à 22 cette année. On est dans une période terrible qu’on n’a jamais vécue, comparable à une guerre. Il y a beaucoup de choses qui deviennent difficiles. »

Publicité


Source : Europe 1

A lire aussi : 

Bernard Joannin (Amiens SC) : « La France peut revenir sur sa décision et reprendre les championnats »

Alexis Blin (Amiens SC) : « Je le vois comme une injustice »

Vous souhaitez signaler une coquille ou une inexactitude dans cet article, un contenu illicite ou inapproprié en commentaire ? Ecrivez-nous !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments