Sonné après la défaite contre Brest (2-1), la onzième de la saison, Haitam Aleesami a mis du temps à trouver ses mots pour commenter la prestation de son équipe. Et même si Amiens s’enfonce au classement, le latéral gauche se veut encore optimiste. 

Haitam Aleesami, cette défaite est très dure…

C’est vraiment dur, oui, je n’ai pas grand-chose à dire de plus. C’était un match équilibré, Ils n’ont rien eu en deuxième mi-temps, on fait une erreur et on se fait punir. C’est comme ça en Ligue 1. On n’a pas de temps pour les erreurs. On doit lever la tête et tenter de revenir plus fort match après match.

Comment y croire encore ? Quels sont les motifs d’espoir ?

On a encore dix-sept matches à jouer ! Si on n’y croit pas maintenant, pourquoi nous entraînons-nous ? On a dix-sept finales à jouer. Les joueurs retrouvent la forme. On a eu des blessures, des joueurs avec des virus. On doit élever l’intensité, devenir un peu plus méchants à l’entraînement parce que c’est comme ça que les adversaires seront sur le terrain.

Avez-vous les ressources pour dix-sept combats ?

Je pense que nous avons la qualité pour. On a un super staff qui fait tout pour nous, une équipe pleine de qualité. Je pense qu’une victoire changerait beaucoup de choses parce que c’est aussi mental. On a besoin d’optimisme et j’espère vraiment qu’on s’imposera contre Toulouse.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

A lire aussi :

Aurélien Chedjou (Amiens SC) : « Ça ne suffit pas de faire un bon match »

Luka Elsner (Amiens SC) : « Je m’appuie sur ceux qui se battent pour le maillot »

Laisser un commentaire