Parmi les éléments défensifs les plus utilisés par Luka Elsner cette saison, Haitam Aleesami ne veut pas penser à une possible descente en Ligue 2, si la saison était amenée à reprendre. En attendant, l’international norvégien se tient en forme avec l’envie d’être en position de pouvoir tout donner à l’issue du confinement. 

Sa gestion du confinement

« Pour l’instant, on travaille juste sur l’état de forme individuel. On se prépare à jouer d’autres matches, peut-être en mai, même si ce n’est pas facile de maintenir cet état de forme de jouer 90 minutes parce que tout ce que l’on fait est individuel. Le staff nous a envoyé un lien sur les statistiques pour connaître le nombre de passes que l’on fait, le nombre d’erreurs, combien de ballons on perd, ou combien de duels on gagne. On a tout WyScout, mais sur le plan tactique, ils n’ont rien envoyé pour l’instant. Je pense qu’ils travaillent à regarder toutes les occasions que l’on a eues, tous les buts que l’on a encaissés, pour nous les montrer si on peut se rassembler bientôt, sinon, ils nous enverront les vidéos. »

Un sentiment d’inquiétude en interne 

« J’ai entendu de la part de plusieurs personnes dans le club que leur plus grande peur était d’être relégué parce que ce ne sera pas facile de remonter. Ils ont le sentiment que beaucoup de joueurs partiront, et plus que seulement quatre ou cinq. Honnêtement, je ne sais pas quel est le plan du club, et je ne sais même pas s’ils ont prévu un plan si on devait aller en Ligue 2. »

Son futur si Amiens était relégué

« Pour le moment, je ne peux pas parler de L2 et ce qui va s’y passer. Ça voudrait dire que j’ai déjà abandonné. On a encore dix matches à jouer et trente points à prendre. C’est une occasion énorme de se maintenir en Ligue 1 parce que l’on va rencontrer des concurrents directs. On doit continuer à travailler et croire en notre maintien. Si on arrête d’y croire maintenant, autant partir en vacances, et je ne suis pas ce genre de joueur. »

Source : Get French Football News

A lire aussi : 

Amiens SC : Alexis Blin, le sacrifice permanent

Aurélien Chedjou (Amiens SC) : « Montrer que je n’étais pas fini »

Laisser un commentaire