Même si la saison s’avère difficile pour l’Amiens SC, relégable avant l’interruption du championnat pour cause de pandémie du Covid-19, Haitam Aleesami assure que l’ambiance était au beau fixe au sein du groupe. 

Une proximité avec les « Suédois »

« On a de bons gars et un bon groupe. On est tous amis ! C’était facile de s’intégrer das ce club familial. C’était très facile avec Eddy dans l’équipe et trois Suédois en Emil Krafth avant qu’il ne parte, Saman Ghoddos et Jack Lahne. Je connaissais déjà Emil, j’avais déjà jouer contre Saman, et Jack est un jeune que je ne connaissais pas encore, mais je savais qui il était parce que c’est un grand talent en Suède. Donc c’était facile d’entrer dans ce groupe. Prince était le capitaine avant ses problèmes, c’est le cousin d’Eddy, c’est un super leader et il a essayé de faire en sorte que tous les nouveaux se sentent comme à la maison, en nous disant comment ça marche à Amiens, comment on travaille, etc. Amiens, en tant que ville, est petit, mais les gens adorent sortir dans les cafés et restaurants. L’été, on peut voir que c’est plein ! On est à 1h15 de Paris, donc quand on a des jours « off », la plupart du temps, on s’y rend entre coéquipiers pour dîner et changer d’environnement. »

Source : Get French Football News

A lire aussi : 

Haitam Aleesami (Amiens SC) : « On s’est mis une pression non nécessaire »

Haitam Aleesami (Amiens SC) : « Ils ont le sentiment que beaucoup de joueurs partiront »

Laisser un commentaire